RDC: la présence du colonel Zabuloni inquiète les chefs coutumiers de Masisi

Les autorités coutumières du territoire de Masisi, au Nord-Kivu, redoutent un soulèvement populaire imminent à cause de la présence du colonel Zabuloni de la Police nationale congolaise (PNC) à Masisi-centre. Selon elles, cet officier est accusé de plusieurs crimes commis contre les populations locales pendant la guerre entre l’ancien mouvement rebelle de CNDP et les FARDC. 

Les  chefs coutumiers de Masisi ont exigé, ce lundi 29 août, du gouvernement congolais  le départ, sans délai, de celui qu’ils  qualifient de “criminel”. 

La présence du  colonel Zabuloni, avec sa propre police à Lushebere, à 5 km seulement du chef-lieu du territoire, ont-ils précisé, est à la base de la tension qui caractérise la cité et ses environs. 

«Le gouvernement doit s’investir pour trouver solution à cette crise », a souligné, Bakungu Michel,  chef de groupement des Bafuna: 

«Zabuloni vient pour intimider les gens. [Il cherche] à s’imposer dans nos esprits. Nous avons vu qu’ils [Zabuloni et ses éléments] veulent encore nous piller. Comme on avait brûlé Masisi dans le passé et que tout le monde avait fui (…) Le gouvernement doit prendre ses responsabilités.» 

Depuis sa nomination, début août, à la tête de la police à Masisi, selon des sources locales, Zabuloni fait face à une forte contestation de la part d’une grande partie de la population de ce territoire.

Les habitants de Masisi ont manifesté pendant trois jours, du 11 au 13 août, contre la nomination de cet ancien chef de milice Maï-Maï, au poste de commandant de la police locale.

Rappelé par la hiérarchie de la police à Goma et nommé commandant de la police d’assainissement et de calamité, le colonel Zabuloni refuse toujours cette nomination.

Les responsables de la police à Goma ont déclaré que la solution à ce problème se trouve à Kinshasa.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner