Ngandanjika: l’affaire des vaches de Mwanza-Ngudia n’est toujours pas résolue

Vâches des communautés pastorales dans le Sud Kivu, 2006.Vâches des communautés pastorales dans le Sud Kivu, 2006.

Vâches des communautés pastorales dans le Sud Kivu, 2006.

L’affaire opposant le propriétaire de la ferme Mwanza-Ngudia aux chefs des villages Mpemba Nzeu Kazadi et Pasu Kazadi, dans le territoire de Ngandanjika, au Kasaï-Oriental, est loin de connaître son épilogue. A la base, le responsable de la ferme Mwanza-Ngudia accuse les populations des villages Mpemba Nzeu Kazadi et Pasu Kazadi d’avoir abattu sa vache, retrouvée aux environs de leurs champs.

Selon l’administrateur du territoire de Ngandanjika, Jean Kayembe Mutombo, cette affaire poursuit son cours normal.

La semaine dernière, le chef du village Mpasu Kazadi était aux arrêts sur plainte du responsable de la ferme Mwanza-Ngudia.

Il  a fallu la cotisation des membres de la communauté pour obtenir la libération du chef Mpasu.

Selon les témoins, ce sont les vaches de la ferme pré citée qui ont détruit plusieurs champs des populations de Mpemba Nzeu Kazadi et Pasu Kazadi, leur voisins directs.

Selon les mêmes sources, ces bêtes seraient en divagation depuis plusieurs mois dans ce secteur.

A Radio Okapi, les populations de ce secteur disent avoir informé les autorités du secteur et du territoire de Ngandanjika pour réparation sans obtenir gain de cause.

Pour l’instant, le propriétaire de la ferme Mwanza-Ngudia, natif de Ngandanjika, mais qui vivrait ailleurs, est injoignable.

Les villages de Mpemba Nzeu Kazadi et Pasu Kazadi  se trouvent à moins de 20 km de la cité de Ngandanjika.

Lire aussi sur radiookapi.net

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner