Lambert Mende : « Joseph Kabila ne veut pas influencer le traitement du contentieux électoral »

Lambert Mende, Ministre de l’Information, Communications et Médias lors d’une Conférence de Presse à Kinshasa, le 03/01/2012. Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA

Le ministre de la Communication et Médias, Lambert Mende, a déclaré vendredi 3 février que le chef de l’Etat congolais, Joseph Kabila, ne veut pas influencer le traitement du contentieux électoral, pour justifier le silence prolongé du chef de l’Etat depuis le début de la publication par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) des résultats provisoires des élections législatives du 28 novembre.

«Le silence du chef de l’Etat est tout à son honneur. Le président est obligé d’attendre les derniers arrêts de la cour suprême de justice (CSJ) concernant la composition définitive de l’Assemblée nationale», a affirmé Lambert Mende au cours d’une conférence de presse à Kinshasa.

Ajoutant que le chef de l’Etat ne veut pas influencer la justice concernant les contentieux électoraux, le porte-parole du gouvernement explique :

« En attendant que la Cour suprême statue, il est de bonne politique que la première institution du pays, qui est le président de la République, mais qui n’a pas à donner des injonctions à la Cour suprême de justice, puisse garder une attitude de réserve qui est de bon aloi dans une démocratie ».

Lambert Mende précise que le président de la République est «la seule institution aujourd’hui définitivement confirmée par la Cour suprême de justice» et, selon lui, «les Congolais doivent féliciter le chef de l’Etat pour son attitude de réserve».

La Ceni a transmis jeudi 2 février à la Cour suprême de justice (CSJ) les premiers plis des fiches et procès-verbaux des résultats des élections législatives des Centres locaux de compilation des résultats (CLCR) des provinces et le pli de la circonscription de la Funa à Kinshasa.

Le délai d’examen des contentieux des élections législatives est de deux mois à compter de la saisine de la Cour. Celle-ci pourrait ensuite proclamer les résultats définitifs.

En attendant les arrêts définitifs de la Cour, les membres de l’Assemblée nationale entrent en fonction quinze jours après la proclamation des résultats provisoires. Elle fonctionnera avec un bureau provisoire qui aura comme président le plus âgé des élus, secondé des deux benjamins.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (104)
RDC (102)
Ebola (87)
Elections (87)
élection (46)
FARDC (38)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (19)
Caf (18)
Opposition (17)