Ituri : Les étudiants de Bahema-Bajere dénoncent la recrudescence de l’insécurité

Carte de Bunia en Province OrientaleCarte de Bunia en Province Orientale

Carte de Bunia en Province Orientale

En Ituri, les étudiants de l’Université de Bunia, ressortissants de la collectivité des Bahema-Badjere, interpellent les autorités du district face à l’insécurité grandissante dans leurs villages. Dans une déclaration publiée le lundi 26 mars à Bunia, ils ont dénoncé des crimes perpétrés dans leur chefferie située à plus de 100 kilomètres au Nord de Bunia par des hommes armés non autrement identifiés.

Ces étudiants de l’Université de Bunia affirment que les criminels suspectés d’assassinat, de pillage et de viol ne sont pas poursuivis. Philemon Lobini Mandro, leur porte-parole, a parlé des échos qui leur parviennent de leurs villages :

« Il y eu des vols à main armées, des multiples pillages. Il y a eu des incendies de véhicules et boutiques à Fataki dernièrement et des assassinats. Le cas le plus récents est celui d’un opérateur économique du nom de Detshuvi bude au centre commercial de Bule ».

Le commissaire de district assistant en charge de l’administration et de la politique, Adroma Fataki, déclare n’avoir pas encore été saisi de tous les faits décriés par les étudiants Badjere. Il indique qu’il revient d’une tournée la semaine dernière et qu’ils’ est rendu dans la chefferie des Badjere sans avoir eu vent de ces faits.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner