Equateur: désordres dans les institutions, les jeunes sollicitent l’intervention du chef de l’Etat

Une vue du centre ville de Mbandaka dans la province de l'Equateur (RDC) .Une vue du centre ville de Mbandaka dans la province de l’Equateur (RDC) .

Une vue du centre ville de Mbandaka dans la province de l'Equateur (RDC) .

Les jeunes de la province de l’Equateur, réunis au sein du Comité provincial des associations et mouvements des jeunes (CPAMJ), ont invité samedi 5 avril au cours d’un point de presse à Mbandaka, le chef de l’Etat à mettre fin aux désordres qui minent les institutions politiques de leur province.

Ces jeunes ont également appelé les autorités politiques de l’Equateur à l’unité pour le développement de cette province qui, selon eux, marche à reculons.

«Nous avons pu remarquer que la province est en train de régresser. Nous interpellons la conscience des autorités politiques de la province pour qu’elles se retrouvent autour d’une table pour construire l’Equateur minée par la haine, les injures et du désordre», a déclaré le président du comité provincial du CPAMJ, Christophe Itofo, dénonçant ainsi la division et les attaques ad hominem qui caractérisent les politiciens ressortissants de l’Equateur.

Le président du CPAMJ est persuadé qu’il est difficile que la province de l’Equateur avec des injures et de haine.

Ce mouvement de jeune de l’Equateur a lancé une mise en garde contre tous ceux qui empêchent l’Assemblée provinciale de travailler et il a annoncé une marche de protestation si les choses ne changeaient pas dans les jours à venir.

Ces jeunes regrettent que leur province de l’Equateur soit toujours citée parmi les moins développées de la RDC malgré ses potentialités -forestière et environnementale.

Christophe Itofo a, par ailleurs, recommandé aux jeunes de sa province d’accorder la priorité aux études pour être compétitifs et participer également à la reconstruction de l’Equateur.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner