Province Orientale: des militaires accusés de viol sur des femmes pygmées à Bafwasende

Des éléments des FARDC au Nord-Kivu (Archives).

Les militaires des FARDC, déployés pour traquer les braconniers dans la forêt Bandumisa à Bafwanduo dans le territoire de Bafwasende (Province Orientale), ont violé cinq femmes pygmées, ont indiqué des sources locales ce mardi 12 juin. Selon une source médicale, l’âge des victimes de ces viols, survenus entre le 27 avril et le 26 mai, varie entre quatorze et dix-sept ans.

Les victimes confient que les présumés violeurs opèrent avec les armes pendant la nuit en intimidant leurs époux ainsi que certains membres de la famille.

Mais certaines craignent de se présenter dans les centres de santé pour se faire soigner.

Le chef de cette communauté des pygmées a affirmé à une délégation de la Monusco que leur communauté menace de retourner dans la forêt à cause de l’insécurité créée par des militaires à Bafwanduo.

Le commandant du régiment FARDC de Bafwasende le lieutenant Colonel Apollinaire Numbi dit être informé de la situation.

Il a affirmé détenir un dossier concernant un soldat de la compagnie renfort de la dixième brigade FARDC accusé de viol.

L’officier militaire a promis de sanctionner sévèrement l’accusé par la rigueur de la loi militaire.

Marie Boundawana, chargée d’étude et des questions de savoir endogène des peuples autochtones pygmées au sein de l’ONG Osapy, demande au gouvernement congolais d’assurer la protection de ces communautés.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner