Nord-Kivu: reprise des combats entre FARDC et M23 à Rutshuru

Les FARDC en patrouille dans l’Est de la RDC. Photo MONUC/Marie Frechon

De nouveaux combats opposent, depuis la nuit de mercredi à ce jeudi 14 juin, les forces armées de la RDC (FARDC) aux rebelles du Mouvement du 23 mars (M23) à Ruthuru au Nord-Kivu. Les positions des FARDC à Rutsiro, Ngonkwe et Kanombe dans les groupements Bweza et une partie de Kisigari ont été simultanément attaquées par les rebelles venus des collines de Runyonyi au sud-est de Bunagana, à la frontière avec le Rwanda. Certaines positions des FARDC  seraient «présentement occupées par des rebelles », ont affirmé plusieurs sources dans la région à la mi-journée.

Les rebelles auraient occupé les positions des FARDC à Rutsiro et Ngonkwe, à près de 5 Km du camp militaire de Rumangabo. Ce camp est situé à 50 Km au nord de Goma. Les combats entre l’armée régulière et les rebelles du M23 se poursuivaient encore dans la matinée ce jeudi, selon plusieurs sources dans la région.

Ces rebelles venus de la région de Runyonyi ont, en effet, attaqué vers 3 heures du matin, les FARDC à Rutsiro, Ngonkwe et Kanombe, dans les groupements Bweza et Kisigari. Visiblement, leur intention était de prendre le camp de Rumangabo, une importante base militaire, a estimé un officier des FARDC dans la région, sans donner de bilan. Mais, «les FARDC s’organisent présentement pour reprendre les positions perdues», affirme la même source.

A Ntamugenga, les populations locales ainsi que les déplacés qui étaient sur place affluent à Rubare, à l’est de Ntamungenga, depuis ce matin. Ils craignent en effet l’avancée des combattants du M23 qui se trouvent présentement à 7 Km de là, dans la localité de Rutsiro.

D’après toujours des sources à Rutshuru, mercredi, les forces armées pilonnaient les collines de Runyonyi, tenues depuis plus d’un mois par les rebelles du M23. Mais, «les rebelles tiennent toujours ces positions», d’après des sources militaires.

Ces combats reprennent à Rutshuru quatre jours seulement après la visite d’une délégation gouvernementale, conduite par le Premier ministre Matata Mponyo. A l’issue de cette mission «d’évaluation de la situation sécuritaire», le ministre de la Défense avait réaffirmé la détermination du Gouvernement de mettre fin, par voie militaire, à la mutinerie du M23. Cette dernière affronte, depuis un mois, l’armée régulière dans plusieurs localités du Nord-Kivu.

Lire aussi sur radiookapi.net:


Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires