Nord-Kivu: les habitants d’une localité fuient la milice Raïa Mutomboki en brousse

Un milicien Maï Maï exhibe les armes qu'il a dérobées à Kiwandja. ( Photo : AFP )Un milicien Maï Maï exhibe les armes qu’il a dérobées à Kiwandja. ( Photo : AFP )

Un milicien Maï Maï exhibe les armes qu'il a dérobées à Kiwandja. ( Photo : AFP )

Les habitants de la localité de Kampala, en territoire de Walikale (Nord-Kivu), ont passé la nuit de dimanche 15 à lundi 16 juillet dans la brousse par crainte des miliciens Maï-Maï Raïa Mutomboki. Selon des sources locales, ces combattants venus du secteur de Bakano ont envahi, depuis trois jours, plusieurs localités le long de la route Walikale-Bukavu.

D’après les responsables administratifs à Walikale, les Forces armées de la RDC (FARDC) ont renforcé leur présence dans la localité de Kampala pour bloquer la progression de ces miliciens vers Walikale-centre.

Le chef-lieu du territoire de Walikale est en train d’être encerclé par ces Maï-Maï armés de fusils, de machettes et de lances. Ces derniers veulent à tout prix prendre son contrôle, précise la police. Les populations de la contrée craignent d’éventuels affrontements entre les FARDC et les Maï-Maï.

Pour rassurer les habitants, les Forces armées de la RDC ont renforcé leur patrouille à Walikake-centre.

Au mois de mai dernier, des miliciens Maï-Maï Raïa Motomboki avaient tué une femme et son enfant de quatre ans à Bulambo à 9 km de Walikale centre. La femme et son enfant se rendaient au marché du village lorsqu’un groupe de sept combattants Maï-Maï de Raïa Motomboki les avaient interceptés avant de les poignarder mortellement.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner