RDC : un parti de la majorité demande de maintenir la pression diplomatique sur le Rwanda

Raymond Tshibanda, ministre congolais des Affaires étrangères, Coopération internationale et Francophonie le 20/08/2012 à Kinshasa, lors d’un point de presse. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le Mouvement social pour le renouveau (MSR) appelle toutes les forces politiques et sociales de la République démocratique du Congo (RDC) à s’unir pour « gagner, cette fois et pour de bon, une victoire définitive sur toutes les forces d’agression ». Dans une déclaration politique rendue publique, mercredi 5 septembre à Kinshasa, le porte-parole de ce parti politique membre de la Majorité présidentielle, Laurent-Simon Ikenge, invite aussi toutes les institutions de la République à maintenir la pression diplomatique en cours « afin d’obtenir de la communauté internationale des sanctions effectives » contre le Rwanda, accusé par le gouvernement congolais de soutenir le Mouvement du 23 mars (M23). Ce mouvement rebelle sévit au Nord-Kivu depuis le mois de mai dernier.

Laurent-Simon Ikenge ajoute que le MSR condamne « les violations des droits de l’homme, les tueries, les assassinats ciblés, les viols des femmes et des jeunes filles congolaises ainsi que les déplacements massifs des populations » dus à la situation sécuritaire dans la province du Nord-Kivu.

Il a indiqué que son parti soutient la mise sur pied rapide d’une force internationale neutre pour la sécurisation des frontières entre le Rwanda et la RDC ainsi que pour l’éradication des groupes  armés dont le M23.

Pour combattre ces groupes armés, les présidents des pays de la région des Grands lacs ont proposé récemment la mise sur pied d’une force internationale neutre à la frontière entre la RDC et le Rwanda.

Dans une déclaration commune rendue public le lundi 3 septembre, l’opposition politique congolaise a estimé qu’une telle force est de nature à concrétiser la « balkanisation de la RDC ».

De son côté, la société civile congolaise propose le déploiement des « meilleurs militaires congolais » à cette frontière.

Les accusations de soutien du Rwanda au M23 se fondent sur un rapport des experts des Nations unies.

Accusations que le Rwanda a toujours niées, estimant que c’est un problème entre Congolais.

Le Comité des sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies a entendu à la fin du mois d’août les ministres congolais et rwandais des Affaires étrangères au sujet de ce rapport.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (102)
RDC (102)
Elections (90)
Ebola (86)
élection (47)
FARDC (40)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (20)
Opposition (18)