Kinshasa: poursuite du procès Baende – assemblée provinciale de l’Equateur

Jean Claude Baende, ex-gouverneur de la province de l’équateur le 18/03/2013 à Kinshasa, lors d’une audience à la cour suprême de justice. Radio Okapoi/Ph. John Bompengo

L’ancien gouverneur de la province de l’Equateur, Jean-Claude Baende, a comparu comme prévenu, lundi 18 mars, devant la Cour suprême de justice à Kinshasa. Le prévenu a été a été informé de quatre chefs d’accusation mis à sa charge par l’assemblée provinciale de l’Equateur, dont le détournement 3 milliards de francs congolais du Trésor public et l’organisation d’une milice privée. L’accusation a sollicité un renvoi pour réunir des preuves.

L’ex-gouverneur de l’Equateur est poursuivi pour détournement de plusieurs milliards de francs congolais «alloués par le gouvernement central  aux entités territoriales décentralisées, en seize mois d’une gestion calamiteuse», selon l’assemblée provinciale.

Il est aussi accusé d’outrage à l’assemblée provinciale pour avoir refusé de venir répondre aux députés provinciaux avant le vote d’une motion de défiance initiée contre lui le 17 décembre 2012.

Les avocats de l’assemblée provinciale ont déclaré devant la cour que l’ex-gouverneur entretenait une «une milice privée contre les députés provinciaux», et avait spolié une maison de l’Etat à Mbandaka.

Le prévenu a nié toutes ces allégations. «Je ne reconnais pas tout ce qu’on avance là », a affirmé Jean-Calude Baende, menaçant même de porter plainte contre ses accusateurs pour diffamation.

Les juges ont demandé à l’accusation d’apporter des preuves. Les avocats de l’assemblée provinciale, embarrassés par l’absence de preuves, ont sollicité et obtenu un renvoi.

La prochaine audience a été fixée au 25 mars, avec les réquisitions du procureur général de la République et les plaidoiries de l’accusation et de la défense.

Pour mettre fin à la «crise grave et persistante» qui menaçait les institutions de la province de l’Equateur, le Chef de l’Etat a démis de ses fonctions le gouverneur, Jean-Claude Baende. Depuis plusieurs mois, en effet, la crise a persisté entre le gouverneur révoqué et l’assemblée provinciale. Celle-ci avait fini par destituer, lundi 17 décembre 2012, le gouverneur Baende pour les mêmes griefs.

Mais, cette destitution avait été immédiatement rejetée par le gouverneur Baende.  Ainsi, les deux parties se sont retrouvées devant la Haute Cour.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner