Matadi: début du procès du sergent des FARDC accusé de meurtre à Songololo

Tribunal militaire de Matadi siégeant en chambre foraine.

Le sergent Lemba Abdallah, accusé d’avoir tué six personnes dans la nuit du 4 au 5 avril dernier au village Mongo dans le territoire de Songololo, va plaider coupable. Il l’a affirmé, lundi 13 mai, au début du procès l’opposant à l’auditorat militaire au tribunal de garnison de Matadi (Bas-Congo). Le militaire est également poursuivi pour coups et blessures volontaires.

La défense a demandé une expertise médicale pour connaître la santé mentale du prévenu, un moyen de défense rejeté par les avocats de la partie civile et le ministère public.

Cette première audience a été consacrée à l’identification des prévenus et des familles des victimes ainsi qu’à l’instruction de l’affaire en cause.

Le sergent Lemba Abdallah a reconnu avoir tiré vingt coups de feu sans avoir l’intention de donner la mort après avoir été tabassé par les habitants du village Mongo, à 115 Km à l’Ouest de Matadi. Il a sollicité la clémence des juges.

Le militaire est également poursuivi pour dissipation de munitions et abandon de poste. Il encourt la peine capitale d’après les avocats de la partie civile.

La prochaine audience est fixée au mercredi 15 mai sur les lieux du drame à Mongo.

Le dimanche 5 mai, le sergent Lemba Abdallah, en état d’ébriété, aurait tiré sur plusieurs personnes, tuant sept d’entre elles. Mais la septième personne, qui était prise pour morte, était plutôt dans un état comatique. Il est soigné à l’hôpital général de référence de Matadi de même que plusieurs autres personnes blessées lors de la fusillade.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner