RDC: le gouvernement va créer une ville « pour honorer la mémoire de Lumumba »

Patrice Emery Lumumba, premier Premier ministre de la RDCongo, héros national.

Le gouvernement de la RDC a annoncé le lundi 13 mai la création d’une ville qui portera le nom de Lumumba, premier Premier ministre du pays. Lumumbaville sera située à l’actuel emplacement de la cité de Wembo-Nyama jusqu’au groupement Ewango dans le territoire de Katako-Kombe au Kasaï-Oriental.

« La motivation c’est honorer la mémoire de Patrice Emery Lumumba qui a été assassiné à cause de la défense des intérêts nationaux dont il a fait son cheval de bataille », explique Lambert Mende, porte-parole du gouvernement congolais.

Interrogé sur le choix du lieu, le ministre affirme que l’endroit choisi a vu naître l’ancien Premier ministre congolais.

« C’est là où Patrice Lumumba est né et il n’y a pas de signal beaucoup plus concret du rattachement d’une personnalité à la terre de son pays que le lieu de sa naissance », souligne Lambert Mende, indiquant que le gouvernement est « prêt à relever le défi des infrastructures » qui doivent être construites pour rendre la ville viable.

« Il a fallu d’abord finir tout le travail juridique, tout le projet de municipalisation de cet espace. Les choses se feront à rythme soutenu, mais elles se feront », conclut-il.

Joie de la famille Lumumba

La famille Lumumba se réjouit de cette décision du gouvernement.

François Lumumba, fils aîné du premier Premier ministre congolais, dit souhaiter que la nouvelle ville dispose des infrastructures « dignes du nom de Lumumba ».

« Il ne faut pas que ça soit seulement un effet d’annonce et ça s’arrête là », prévient-il cependant.

Patrice Emery Lumumba a été Premier ministre de la RDC entre juin et septembre 1960. Il a été assassiné en janvier 1961.

En 2001, une commission parlementaire belge avait conclu à la « responsabilité morale » de la Belgique dans cet assassinat.

Le  jour de l’indépendance du Congo, le 30 juin 1960, Lumumba avait prononcé devant le roi Baudouin un discours dénonçant les abus de la colonisation, marquant sa rupture avec l’ancienne métropole.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner