Nord-Kivu: MSF se dit contraint de suspendre ses activités dans 2 camps de déplacés

Des déplacés de Mugunga au Nord-Kivu, 24/02/2011.

Médecins sans Frontières (MSF) se dit contraint de suspendre « brièvement » ses activités dans les camps de déplacés de Mugunga 3 et Bulengo au Nord-Kivu. Cette décision est consécutive aux affrontements qui opposent depuis le lundi 20 mai l’armée congolaise à la rébellion du M23 à Mutaho à une dizaine de kilomètres de Goma.

Dans un communiqué de presse publié le mercredi 22 mai, MSF indique que six obus sont tombés dans la zone des camps de Mugunga, blessant quatre personnes qui ont été transférées dans un hôpital.
« Beaucoup de déplacés du camp de Mugunga 3 ont commencé à plier bagages et à fuir. Pour Bulengo, c’est la même situation », affirme le chef de mission MSF au Nord-Kivu, Thierry Goffeau.
Il indique cependant que son équipe est toujours prête à intervenir.
« Nous ne suspendons pas complètement nos activités, nous restons actifs dans les camps. Donc nous nous adaptons à la situation mais il est hors de question pour nous de laisser tomber la population congolaise dans les camps des déplacés. Nous avons toujours du staff sur place », explique Thierry Goffeau.

Lire aussi sur radio okapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner