Tshikapa: le bandit Ngolela et consorts transférés à Kinshasa

Une vue du bâtiment abritant la salle d’audience ce 23/06/2011 à la prison centrale de Makala à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le bandit à mains armées Ngolela alias Bruce  et sa bande, condamnés début août à la peine capitale notamment pour association de malfaiteurs, ont été a transférés vendredi 11 octobre de la prison de Tshikapa (Kasaï-Occidental) à la prison militaire de Ndolo à Kinshasa. En attendant  leur procès en appel, les autorités provinciales ont préféré  les placer  dans une prison de haute sécurité. 

«Je confirme que Monsieur Ngolela et sa bande sont sur place à Kinshasa, [...] à la prison de Ndolo », a déclaré Willy Bilenge, ministre provincial  de la justice du Kasaï Occidental, avant d’expliquer : «Nos établissements pénitentiaires ne nous permettent pas d’assurer leur sécurité».

Des rapports de plusieurs missions effectuées récemment sur terrain par la Monusco/ Kasaï-Occidental ont révélé que cette province du centre de la RDC ne disposait pas de prisons viables. La ville de Tshikapa par exemple ne dispose pas de prison à proprement parler, les détenus étant gardés dans un vieux bâtiment d’une société minière. Les évasions et les décès sont récurrents dans cette maison carcérale.

Willy Bilenge a indiqué que l’autre raison ayant milité pour le transfèrement de ces prisonniers, c’est l’appel interjeté après leur condamnation au premier degré :

«L’appel a été interjeté. Aujourd’hui, ils attendent leur procès au second degré au niveau de la Haute Cour militaire. Ayant constaté la précarité des infrastructures pénitentiaires au niveau de notre province, nous avons [souhaité] qu’ils soient déjà ici [à Kinshasa] pour attendre leur procès.» 

Le prévenu Ngolela a été doublement condamné mardi 6 août à la peine de mort pour association de malfaiteurs et à dix ans de prison ferme pour désertion en temps de guerre et en temps de paix. Douze autres militaires et policiers, qui avaient comparu comme des complices, ont également été condamnés à mort.

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner