RDC: les jeunes d’Ishasha appellent l'Etat à créer des emplois dans leur milieu

A coté de leur maison d’habitation, les membres d’une même famille suivent le passage du cortège du gouverneur du Nord-kivu, lors de sa première visite officielle à Rutshuru après le conflit Ph John Bompengo/ Radio Okapi

Les jeunes de la localité d’Ishasha, à plus au moins 100 km au Nord de Goma (Nord-Kivu), appellent le gouvernement à créer des opportunités d’emplois dans leur milieu. Ils ont lancé cet appel lors d’un entretien accordé le week-end dernier à Radio Okapi. En majorité désœuvrés, ces jeunes se sentent frustrés de la présence des personnes venues d’ailleurs pour occuper des fonctions dans les entreprises publiques ou privées installées dans leur localité. Ils se plaignent également que leur contrée est enclavée.

Ces jeunes déplorent en outre le manque de moyens d’informations et de réseaux de télécommunications dans leur localité. Ishasha, qui ne dispose que d’une seule radio locale, est couvert par des réseaux téléphoniques et des radios ougandaises.

Ces jeunes demandent par ailleurs au gouvernement de la République de les aider à sortir de cet enclavement qui constitue un véritable problème de développement pour leur milieu.

«Nous demandons au gouvernement de nous aider. Même si l’entreprise Soco s’implante chez nous, nous ne sommes pas sûrs d’être embauchés. Nous savons que ceux qui travailleront dans cette entreprise viendront de Kinshasa», s’est plaint un de ces jeunes.

La localité d’Ishasha, en territoire de Rutshuru, dispose d’un poste douanier qui ne fonctionne qu’à 10% à cause de l’insécurité causée par les groupes armés.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner