Masisi : la détérioration des routes empêche les humanitaires d’atteindre les déplacés

Des déplacés de Mugunga au Nord-Kivu lors de la visite des diplomates africains, 24/02/2011.

Plus de quarante mille déplacés internes risquent d’être privées d’assistance humanitaire à cause du mauvais état des routes dans le territoire de Masisi au Nord-Kivu, s’inquiètent le Bureau de coordination des affaires humanitaires (Ocha) dans son rapport hebdomadaire paru mardi 26 novembre à Goma.

Selon Ocha, les tronçons routiers les plus détériorés sont Sake-Masisi centre et Bihambwe- Kinigi. Cette inaccessibilité des routes limite l’accès des humanitaires vers ces déplacés qui vivent pour la plupart des cas dans des familles d’accueil.

Ces routes se sont détériorées suite aux fortes pluies de ces dernières semaines. Des éboulements de terre et débordements de rivière sont observés sur le tronçon Sake-Masisi au niveau des tronçons Matanda- Bihambwe et Mema-Kisuma.

Le pont de Matanda est également menacé d’effondrement suite à une grande érosion, indique Ocha qui estime que si des travaux de réhabilitation ne sont pas entrepris sur ces routes le plus vite possible, la situation humanitaire va être catastrophique pour des milliers de personnes nécessiteuses de l’aide humanitaire.

Depuis fin octobre dernier, environ mille deux cents ménages de déplacés sont arrivés dans le secteur de Kitchanga à Masisi, souligne Ocha. Ils sont venus de Muhanga, Ngingwe, Mpati et Mweso.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner