Bas-Uélé: 70 000 femmes seront vaccinées contre le tétanos

Lancement de la campagne de vaccination contre le tétanos maternel et néonatal à Bukavu, décembre 2010

La campagne de vaccination contre le tétanos maternel et néo-natal a été lancée mardi 10 décembre dans le district du Bas-Uélé. Elle cible soixante-dix milles femmes dans les zones de santé d’Aketi, de Dingila et d’Ango, des entités sanitaires considérées comme des zones à haut risque de contamination par le tétanos.

Au cours de ces cinq jours de campagne, des femmes dont l’âge varie entre quatorze et quarante-neuf ans seront vaccinées.

Le médecin du programme élargi de vaccination (Pev) dans le Bas-Uélé, le dr Joachim Kumbalembe a indiqué que le but de cette campagne est d’éliminer le tétanos dans ce district de la Province Orientale en tant que problème de santé publique.

Il a assuré que toutes les dispositions ont été prises pour sa réussite. Le Pev a travaillé en synergie avec les leaders d’opinion du coin. Les pasteurs, les chefs coutumiers et les responsables d’établissements scolaires ont persuadé les femmes à y participer en grand nombre.

Le chef de service partenariat du Pev a expliqué que les zones de santé ciblées ont enregistrées plusieurs cas de tétanos maternel et néo-natal mais que la couverture vaccinale y était faible, et la surveillance épidémiologique était mauvaise.

Cette campagne de vaccination est organisée par le ministère de la Santé avec l’appui de l’Unicef.

 

Le tétanos est évitable grâce au vaccin mais difficile à guérir

Trente milles femmes devront être vaccinées à Isangi dans le district de la Tshopo.

Le médecin chef de cette zone de santé d’Isangi, le dr Mwamba Kongolo a expliqué que cette campagne a été organisée après le constat de plusieurs cas de décès d’enfants de suite de tétanos. Il s’agit donc d’une riposte dont le but est donc de réduire le risque de décès des enfants et des femmes suite au tétanos. Il a rappelé que le tétanos est une maladie « qu’on peut éviter grâce à la vaccination mais qui est difficile à guérir une fois qu’on en souffre ».

Il affirme que la campagne de riposte contre le tétanos maternel et néo-natal se déroule dans plusieurs coins de la RDC de manière simultanée.

Lire aussi radiookapi.net :

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner