Ituri : plaidoyer pour la prise en charge des PVV en RDC et non en Ouganda

Enfants victimes du VIH/Sida

Le médecin chef du Programme national de lutte contre le sida (PNLS) en Ituri (Province Orientale), Docteur Roger Budju, a plaidé dimanche 26 janvier pour que les personnes vivant avec le VIH/Sida dans la zone de santé d’Adi, en territoire d’Aru (Province Orientale), frontalière à l’Ouganda, soient prise en charge sur le territoire congolais. Faute de médicaments dans leur zone de santé, ces quelque 2 000 personnes séropositives se rendent depuis 2011 dans les centres de santé de Koboko et Arua, en Ouganda, pour être soignées gratuitement. Malheureusement pour eux, ce programme, financé par l’ONG Médecins Sans Frontière (MSF) France, va s’arrêter en mars 2014, selon le médecin.

«Les PVV qui sont soignés en Ouganda constituent pour nous une bombe à retardement, parce que le jour où cette ONG [MSF] va totalement arrêter les activités, où partiront plus de deux mille PVV qui sont pris en charge là bas ? », a interrogé le Dr Budju.

Il appelle les autorités compétentes, ainsi que les ONG engagées dans ce secteur à s’impliquer à cet effet.

«Que ce soit les politiciens, confessions religieuses, associations et ONG, tout le monde doit s’impliquer pour qu’on arrive à mettre les dispositifs efficaces pour la prise en charge des PVV dans la zone de santé d’Adi», a appelé le médecin.

Pour que les PVV soient pris en charge dans cette zone de santé, il faudrait l’approvisionner en intrants et en médicaments contre les infections opportunistes ainsi qu’en anti rétroviraux.

La Rédaction a essayé, en vain, de joindre l’ONG Médecins Sans Frontières (MSF) à ce propos.

Lire aussi sur radiookapi.net :

RDC: les ARV manquent à Zongo pour traiter 120 malades du Sida

Province Orientale: 1 000 personnes vivant avec le VIH enregistrés à Watsa

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner