Province Orientale : l'annonce du départ du Pam inquiète les réfugiés centrafricains d’Ango

Des refugiés Congolais venues de Dongo en RDC, dans un camp à Betou au Congo-Brazzaville. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Les réfugiés centrafricains du camp de Mboti situé dans la cité d’Ango, à plus de six cents kilomètres au Nord de Kisangani (Province Oriental) s’inquiète de leur survie après l’annonce du départ du Programme alimentaire mondiale (Pam) de cette zone. Ils ont présenté leurs préoccupations le week-end dernier à une délégation de la Mission des Nations unies pour la stabilisation en RDC (Monusco) en mission sécuritaire dans cette juridiction.

« On dit que le PAM doit partir, les réfugiés sont en train de se lamenter. On nous a dit il faut faire les champs, on se dit qu’on peut faire le champ  ce n’est pas aujourd’hui ou demain qu’on va récolter.  Pendant ce temps, comment vivrons-nous ? », s’est interrogé un réfugié.

Le Pam a annoncé la semaine dernière qu’il quitterait la cité d’Ango dans les prochains jours, puisqu’étant arrivé à la fin de son programme.

Pour s’occuper du sort des réfugiés, le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) dit avoir pris des dispositions qui s’imposent pour faire face à la situation, assure Jocelyne Konzo, chef d’équipe du HCR à Ango.

Selon elle, le droit de l’homme c’est aussi « donner l’opportunité aux réfugiés de couvrir leurs besoins alimentaires ».

« Je crois que le temps, la période où ils vont travailler la terre, ils vont semer,   nous avons pris des dispositions ensemble  avec le Pam pour qu’ils puissent avoir de quoi couvrir leurs besoins alimentaires jusqu’à la récolte », a ajouté Jocelyne Konzo.

Outre le besoin alimentaire, les réfugiés centrafricains plaident également pour le renouvellement de leurs ustensiles de cuisine, des couvertures ainsi que la construction de leurs habitations.

Le CHR souligne que ces besoins sont repris dans son cahier de charges. Il précise qu’il est actuellement entré dans la phase de stabilisation des réfugiés d’Ango.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner