Lambert Mende : «Aucune collaboration possible entre les FARDC en tant que telle et les FDLR»

Lambert Mende, Ministre de l’Information, Communications et Médias lors d’une Conférence de Presse à Kinshasa, le 03/01/2012. Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA

Le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende, a affirmé jeudi 3 avril qu’il n’y a «aucune collaboration possible entre les FARDC en tant que telles et les FDLR». Il réagissait aux informations selon lesquelles la stratégie militaire du gouvernement et des Forces armées de la RDC (FARDC) serait fondée sur une complaisance délibérée vis-à-vis de ces forces négatives rwandaises. Au cours d’une conférence de presse à Kinshasa, le ministre congolais des médias a expliqué que les opérations de traque de ces rebelles hutus rwandais ont réduit leur nombre de 7000 en 2004 à un millier à ce jour.

Lambert Mende affirme en outre que l’opération actuelle lancée contre ces rebelles, qui s’étale sur une période d’une année, ne peut pas être évaluée trois semaines seulement après son lancement.

«Insinuer de n’importe quelle manière que l’armée gouvernementale de la RDC, et ceux qui la dirigent, seraient complices des FDLR est d’une fausseté révoltante, parce que cela voudrait dire que notre gouvernement s’accommoderait des souffrances indicibles subies quotidiennement par nos populations du Nord-Kivu et du Sud-Kivu depuis près de 20 ans», a-t-il déclaré.

Lambert Mende s’insurge en outre contre des affirmations selon lesquelles l’offensive des forces gouvernementales contre les rebelles rwandais des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR), n’a duré que quelques heures et qu’aucune nouvelle attaque n’a été menée depuis.

Pour lui, de telles affirmations «relèvent simplement d’une méconnaissance des principes élémentaires qui régissent ce type d’opérations militaires offensives, qui sont tout sauf une partie de plaisir».

«On a même parlé d’ores et déjà de semi échec qui ferait tâche, alors que l’opération dont il est question vient seulement de commencer. Une opération programmée pour un an, nous avons commencé il y a trois semaines, et on dit que l’opération a échoué. Cette attitude n’est pas acceptable», a-t-il ajouté.

S’agissant de l’incursion au Nord-Kivu de quelques militaires ougandais, dénoncée en début de semaine par l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu, Lambert Mende déclare que c’était une incursion très éphémère qu’il ne faut pas dramatiser.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner