Affaire Lubanga à la CPI: les audiences en appel reportées sine die

Thomas Lubanga, ancien chef milicien de l’Ituri lors d’une audience à La Cour pénale internationale

La Cour pénale internationale (CPI) a reporté, à une date indéterminée, les audiences en appel dans l’affaire Thomas Lubanga. Ces audiences étaient prévues les 15 et 16 avril. Reconnu coupable de crimes de guerre pour avoir enrôlé des enfants de moins de quinze ans dans ses troupes et les avoir fait participer aux hostilités en l’Ituri (Province Orientale), l’ex-chef milicien avait été condamné à quatorze ans de prison en juillet 2012.

Le procureur, comme la défense, avait fait appel de cette condamnation. Ses avocats demandent son acquittement, tandis que le procureur estime trop clémente la peine de 14 ans infligée à l’ex-chef de l’UPC.

Les audiences d’appel étaient initialement prévues lundi et mardi. Mais dans un rapport transmis aux juges début avril, le greffe explique que la présentation de deux témoins – convoqués par la défense – est pour l’instant «matériellement impossible».

Selon  ce rapport, les avocats de Thomas Lubanga doivent se rendre sur le terrain, une destination gardée confidentielle par la Cour, pour établir un contact avec ces deux témoins avant de pouvoir procéder à leur audition par vidéo conférence face aux juges de la chambre d’appel à La Haye.

Pour l’instant, les juges n’ont donc pas encore fixé de nouvelle date pour ces audiences.

Mais quoi qu’il en soit, le jugement définitif contre Thomas Lubanga n’est pas attendu avant le début de l’année 2015. Le condamné aura alors déjà purgé les deux tiers de sa peine, soit 9 ans, dans la prison de la CPI.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner