L’Onu appelle à une mobilisation internationale contre la crise humanitaire au Katanga

Une famille fuyant l’insécurité à Mitwaba (Photo caritasdev.cd)

Le Bureau de coordination des affaires humanitaires (Ocha) invite les autorités de la RDC, les acteurs humanitaires et les bailleurs de fonds à se mobiliser pour gérer « la grave crise humanitaire qui sévit dans le Katanga ». Dans une lettre d’information publiée jeudi 17 avril, cette agence des Nations unies indique qu’il ne se passe pas une seule semaine sans que les miliciens Maï-Maï n’attaquent des villages, notamment dans le « triangle de la mort ».

Le triangle de la mort désigne la région formée par les territoires de Pweto, Mitwaba et Manono où sévissent des groupes armés coupables de multiples exactions contre les populations civiles.

« Aucun signe ne laisse présager une amélioration de la situation humanitaire dans les six mois à venir – sauf si (…) une forte mobilisation nationale et internationale se mettait en place », estime Ocha dans sa note d’information.

Le Katanga compte désormais 500 000 déplacés, contre 50 000 en décembre 2011, et 36% d’entre eux se trouvent à Pweto. Dans toute la riche province minière, « 86% des déplacés se trouvent dans des familles d’accueil, elles-mêmes souvent démunies », souligne Ocha.

« Aujourd’hui, précise-t-il, plus de 80% des ménages déplacés souffrent de l’insécurité alimentaire faute d’accès à leurs champs et d’approvisionnement des marchés locaux en produits de première nécessité. Les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes et allaitantes souffrent de la malnutrition. »

Ces derniers mois, la situation sécuritaire s’est beaucoup détériorée dans la province du Katanga, particulièrement dans les territoires de Manono, Pweto et Mitwaba où plusieurs centaines de maisons ont été incendiées et pillées. Des tueries et des viols ont également été enregistrés dans cette région.

Entre le 17 et le 21 janvier dernier, des miliciens Bakata Katanga ont incendié environ 600 maisons dans une vingtaine de localités du territoire de Pweto (Katanga).

Au cours du même mois, des organisations humanitaires ont fait état de 66 villages incendiés par les mêmes miliciens au cours des 5 précédents mois.

Avec l’AFP

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner