Kasaï-Oriental: 30 directeurs d’écoles primaires suspendus pour détournement

En avant plan de droite à gauche en chemise verte un enseignant en conversation avec des élèves habillés en bleu blanc devant le bâtiment d’une école à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph John Bompengo

Le secrétaire général de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP), Dieudonné Lufunisabo Bunduki, a suspendu samedi 12 juillet environ 30 chefs d’établissements du primaire dans les provinces éducationnelles du Kasaï I, II et III (Kasaï-Oriental). Il leur reproche notamment le détournement des frais de fonctionnement du Programme d’appui au redressement du secteur éducatif (PARSS) dont le montant n’a pas été révélé à la presse.

Les gestionnaires scolaires ont reçu l’ordre d’ouvrir des actions disciplinaires contre les chefs d’établissement incriminés.

Cette mesure touche 26 chefs d’établissements scolaires conventionnés catholiques, protestants, kimbaguistes et orthodoxes de la province éducationnelle du Kasaï-Oriental I.

Les autres enseignants poursuivis se trouvent dans les provinces éducationnelles I et II, notamment dans les écoles du territoire de Lodja et Kabinda (Kasaï-Oriental).

Des sources proches de l’EPSP indiquent que ces chefs d’établissements sont sommés de rembourser l’argent détourné au Trésor public.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner