Kisangani : une femme tuée lors des manifestations contre l’assassinat d’un cambiste

Centre ville de Kisangani

Une femme, la vingtaine, a été tuée vendredi 6 février lors des manifestations de protestation contre la mort d’un changeur de monnaie assassiné tôt le matin par des hommes armés non identifiés. Le meurtre s’est produit au quartier Bahema dans la commune Mangobo à Kisangani (Province Orientale). Le jeune cambiste âgé d’une vingtaine d’années a été abattu à  bout portant par des bandits armés qui se sont introduits dans son domicile dans la matinée de vendredi.

Après le meurtre de ce jeune homme, changeur de monnaie, les habitants de Mangobo sont descendus dans la rue pour manifester leurs mécontentements.

La police a réprimé cette marche de protestation en tirant des coups de feu en l’air et des gaz lacrymogènes.

Une femme d’une vingtaine d’années a été touchée par une balle qui a cassé son bras gauche jusqu’à atteindre son poumon. Elle est décédée en mi-journée à l’hôpital.

Des sources sur place parlent aussi de deux autres personnes blessées.

Le frère du jeune cambiste assassiné a reçu une balle à la cuisse lors de l’intrusion des bandits dans leur domicile.

Un élève d’une dizaine d’années a lui aussi été blessé pendant les manifestations de protestations. Il a reçu une balle à la cuisse droite et continue à recevoir des soins.

Pour l’instant, un calme apparent est observé dans cette commune de Mangobo.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner