Insécurité à Beni : 4 centres de santé fermés

Un village du territoire de Beni, Nord-Kivu, où des présumés rebelles ADF ont perpétré des massacres contre des civils. Mai 2015. Photo MONUSCO/Myriam Asmani

Quatre centres de santé ont fermé leurs portes et cinq autres observent un service minimum dans le territoire de Beni, Nord-Kivu,  sur les axes routiers Oicha-Eringeti et Mbau-Kamango, dans le  secteur de Beni-Mbau. Les responsables de ces centres évoquent l’insécurité causée par des rebelles ougandais des ADF.

Les centres de santé de Miba, Totolito, Mbutaba et Kokola ont cessé de fonctionner, selon des sources de la Société civile. Parmi les cinq autres, qui fonctionnent en service minimum, on peut citer: Mambabio, Mambau et Kitevya.

D’après Dr Ndungo Nzalamingi, le médecin chef de zone de santé par intérim d’Oicha, certaines de ces structures ont été attaquées et pillées à plusieurs reprises, tandis que pour d’autres, ce sont les villages qui ont été ciblés par les attaques des ADF et les habitants ont pris la fuite, y compris le personnel soignant.

Dr Ndungo Nzalamingi ajoute que même le bureau de coordination de la zone de santé fonctionne difficilement et n’arrive pas à approvisionner les structures de santé à cause de l’insécurité.

D’autre part, l’ONG des droits de l’homme Centre d’étude pour la promotion de la paix, la démocratie et les droits de l’homme (CEPADHO), qui a donné l’alerte sur la fermeture de ces centres de santé, ajoute que l’hôpital général d’Oicha et le centre de santé d’Eringeti sont en rupture des stocks de médicaments étant donné l’afflux des patients déplacés, qui sont gratuitement soignés.

Les responsables de la zone de santé d’Oicha estiment qu’avec cette fermeture, un tiers de la population du territoire de Beni est exposé à plusieurs risques sanitaires.

La zone de santé d’Oicha compte  25 centres de santé dont 9 éprouvent de difficultés de fonctionnement à cause de l’insécurité.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires