Des opérateurs économiques sud-africains à Kinshasa pour trouver des partenaires congolais

L’entré principale du siège national de la Fec à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Plus de soixante-dix opérateurs économiques sud africains exposent depuis le jeudi 14 juin leurs produits et services au Grand Hôtel de Kinshasa. Ils tentent, par la même occasion, de signer des contrats de partenariat avec leurs homologues congolais.

Certains hommes d’affaires congolais ont réussi à trouver des partenaires sud-africains pour leurs activités économiques.

L’ingénieur Philémon du Service national s’est dit heureux de négocier avec certaines firmes sud-africaines pour relancer les activités de cet office pratiquement à l’arrêt actuellement.

Le service national a été créé par le feu président Laurent Désiré Kabila pour développer l’agriculture et l’élevage dans le pays.

« Nous sommes entrain de négocier le partenariat avec des firmes sud-africaines pour pouvoir obtenir des fonds pour relancer les activités du service national. Demain nous viendrons présenter des projets bancables auprès de ces différentes firmes. Il y a possibilité que l’on signe des contrats de partenariat  dès demain. S’ils ont des fonds, nous nous avons des espaces à exploiter », a déclaré l’ingénieur Philémon.

Mais d’autres opérateurs économiques congolais n’ont pas réussi à trouver le partenariat qu’ils espéraient.

« Moi je suis venue chercher des opérateurs œuvrant dans l’agroalimentaire. J’aimerais voir par exemple ceux qui fabriquent, des confitures, pour leur demander si on peut avoir une collaboration. Mais je ne les vois pas », a avoué une commerçante.

Une autre qui œuvre dans l’agriculture avait voulu rencontrer des hommes affaires sud-africains qui lui proposeraient des nouvelles techniques agricoles.

« Eux veulent qu’on achète leurs produits. Mais où est-ce que nous allons chercher des capitaux pour importer leur matériel qui coûte déjà cher. C’est la deuxième fois qu’ils viennent ici. Et chaque fois qu’on se met ensemble pour discuter, ils ne répondent à rien », s’est-elle plaint.

Après l’exposition de Kinshasa, la délégation sud-africaine doit se rendre à Lubumbashi le 20 juin prochain pour discuter avec les opérateurs économiques du Katanga.

Pour le directeur général de l’Agence nationale pour la promotion des investissements (Anapi), professeur Bwabwa Kayembe, la venue des hommes d’affaires étrangers traduit l’amélioration du climat des affaires en RDC.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner