Bas-Congo: les conducteurs grévistes n’ont pas prévenu leurs patrons, selon la Fec

Un camion surchargé sur la nationale n°1 en RDC. 27/09/2006

Le porte-parole de la Fédération des entreprises du Congo (Fec) Bas-Congo et patron de l’entreprise de transport Gecotrans, Jean-Luc Bekama, reproche aux conducteurs des poids lourds qui exploitent la route Kinshasa-Matadi-Goma de n’avoir pas respecté la procédure de grève. Selon lui, les grévistes n’ont pas informé leurs patrons ni la Fec. Les conducteurs n’auraient adressé leur prévis qu’au ministre de l’Emploi.

« La Fec et les patrons des entreprises de transport devraient être informés officiellement », indique-t-il.

Interrogé au sujet des conséquences de cette grève des conducteurs des poids lourds, Jean-Luc Bekama affirme que ce mouvement affecte tous les secteurs du circuit économique du pays.

En dehors des trains, ce sont ces poids lourds qui acheminent les marchandises importées à partir des ports de Matadi et de Boma dans les autres villes du pays via Kinshasa.

« Nous sommes tous affectés puisqu’au port de Matadi. Les marchandises ne sortent plus. Les véhicules ne peuvent pas non plus acheminer les marchandises au port.  Le mécanisme de dédouanement des marchandises est totalement bloqué », explique-t-il.

Sans donner des chiffres, la même source indique cette grève occasionne un important manque à gagner.

« En matière de dédouanement, il y a un problème de délai. Aujourd’hui, il y a des navires qui continuent de venir. Mais les marchandises qu’ils transportent ne sortent pas du port. Et les importateurs perdent du temps par rapport à la vente de leurs marchandises », soutient Jean-Luc Bekama.

Les chauffeurs et convoyeurs des poids lourds qui exploitent la route Kinshasa-Matadi-Boma sont entrés en grève , lundi 7 janvier. A l’occasion de l’entrée en vigueur de ce débrayage, ils ont organisé une marche de protestation à Matadi pour réclamer l’amélioration de leurs conditions de travail qu’ils jugent « précaires».

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner