Province Orientale : 20 personnes meurent après avoir consommé de l’alcool indigène

Le dirigeant de la chefferie de Mambasa a interdit la commercialisation  et la consommation de l’alcool indigène dans la localité Mutiaba II (à 7 kilomètre de de la cité de Mambasa). Il l’a annoncé dimanche 28 avril à la presse locale. En six mois, vingt personnes sont mortes après avoir consommé cette boisson alcoolisée.

Le chef de la chefferie de Mambasa a interdit la commercialisation et la consommation de cette boisson après le rapport que lui avait transmis le chef coutumier de Mutiaba II.
Selon ce dernier, les personnes qui sont mortes l’ont été après avoir consommé de l’alcool indigène. La dernière personne dans ce cas est morte il y a une semaine.
Le médecin chef de zone de Mambasa affirme s’être rendu, il y a un mois, à Mutiaba II après la mort de deux individus. A l’issue de son enquête, il est arrivé à la conclusion selon laquelle ces personnes étaient mortes pour avoir bu cette boisson indigène pendant trois sans rien manger.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner