Muanda: les tortues marines menacées d’extinction au parc des Mangroves


Une tortue marine©interet-general info

Pour sauver cette espèce animale,  le coordonnateur de l’Action communautaire de développement et d’encadrement social, Acodes (une ONG spécialisée dans l’environnement basée dans la cité côtière de Muanda à plus de 200 kilomètres de Matadi,  demande au ministère de l’Environnement d’organiser une table ronde. Objectif :   élaborer un plan national de conservation  des tortues maritimes,  comme c’est le cas dans tous les pays  de la côte atlantique.

Samuel Mbungu  lance ce plaidoyer à travers Radio Okapi :

« Il y a l’érosion côtière qui réduit sensiblement l’espace de nidification de cette espèce en voie de disparition. Il y a aussi la verdure qui pousse d’une manière désordonnée le long des plages, il y a des requins et d’autres poisons ou mammifères qui sont des prédateurs de ces tortues. En outre, nous avons des captures accidentelles par des filets de pêche artisanale et le braconnage »

Selon le coordonnateur de l’Acodes,  le mois de septembre est la saison d’amour pour les  tortues marines. C’est pendant cette période que les tortues marines s’approchent de plus  en plus du  littoral, explique-t-il.

Plaidoyer pour une table ronde

M. Mbungu lance un appel particulier au ministère de l’Environnement  pour  qu’une table ronde de préparation d’un plan national de conservation des tortues marines soit organisée, à l’instar de ce qui se fait à Libreville au Gabon, en Guinée équatoriale, et sur toute la côte atlantique.  Il plaide aussi pour l’installation d’une brigade de pêche le long de la côte.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner