Articles de la catégorie « police nationale congolaise »

17/08/2011 - 18:26
La sécurisation du processus électoral en cours en République Démocratique du Congo est d’abord une affaire de sécurité intérieure et est donc de la responsabilité de la Police nationale congolaise appuyée éventuellement par les FARDC. C’est ce qu’a indiqué le porte-parole militaire de la Monusco au cours de la conférence hebdomadaire des Nations unies à Kinshasa. (Lire la suite…)
Actualité, Kinshasa, Politique, Sécurité / Colonel Maktar Job, FARDC, FDLR, Groupe armé, Monusco, Nations unies, police nationale congolaise, processus electoral
03/08/2011 - 08:41
Selon le Mwami Séraphin Ngulu du groupement Ihana, près de 7 000 personnes d’une dizaine de villages de Mutongo ont fui cette contrée du Nord-Kivu pour trouver refuge à Kibua et à Pinga, fuyant la présence des combattants Maï Maï du groupe Janvier et leurs alliés FDLR. Les hommes de Janvier et leurs alliés se seraient rendus maîtres de Mutongo, selon des témoins. Le Mwami Ngulu sollicite le déploiement des unités FARDC, de la Police nationale congolaise et de la Monusco pour permettre le retour des habitants en fuite.
En bref, Actualité, Sécurité / FARDC, FDLR, Maï Maï, Monusco, mwami, police nationale congolaise
09/05/2011 - 15:05
http://lh6.ggpht.com/-gs5waj9UuqI/TT6QWLZPIMI/AAAAAAAADKo/LXNq_fbSex8/Pa..." id="shashinThumbnailLink_1" class="shashinFancybox" rel="shashinFancybox_1" title="Julien Paluku Kahongya, gouverneur du Nord-Kivu, octobre 2008.
Actualité, Actualité, Politique, Sécurité / FDLR, Julien Paluku, Mashako Mamba, police nationale congolaise, Société civile
31/12/2010 - 16:19
Le calme est revenu ce jeudi 30 décembre après les accrochages entre les éléments de la police du groupe mobile d’intervention et des civils,  mercredi 29 décembre, à Lisala dans le district de la Mongala. Bilan de ce accrochages: des personnes blessées et des biens emportés.  Selon la société civile du district de la Mongala, tout est  parti d’une bagarre entre deux  “tolekistes” (ndlr, conducteurs taxis-vélos) aux environs du marché de Lisala.  L’un allé se plaindre à la police du groupe mobile d’intervention contre l’autre.
Actualité, Actualité, Société / groupe mobile d'intervention, Lisala, police nationale congolaise