RDC: un syndicat récuse l’organisation de concours d’admission à la fonction publique

Rassemblement des fonctionnaires à la place Golgota à Kinshasa- Gombe. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le Conseil syndical des services publics et privés (Cossep) s’oppose à l’organisation de concours d’admission à la fonction publique.

La secrétaire générale-adjointe de cette structure, Louise Mukonkole l’a dit au cours d’une conférence de presse, tenue samedi 21 novembre, à Kinshasa.

A l’occasion, elle a récusé l’arrêté et la note circulaire du ministre de la Fonction publique datant du 30 juillet et portant vulgarisation et mise en œuvre du cadre organique de la réforme des administrations centrales, institutions et services publics.

Selon cet arrêté de Jean-Claude Kibala alors ministre de la Fonction publique, le directeur doit être âgé de 50 ans, avoir 3 ans d’expérience avec le grade de chef de direction, en plus il doit formuler des dossiers pour aller poser une autre candidature afin de devenir directeur.

En août dernier, plusieurs dizaines de fonctionnaires redoutaient que cet arrêt mette à la retraite de nombreux agents de l’Etat.

RDC: 86 % des fonctionnaires de l’Etat éligibles à la retraite

Devant la presse, Louise Mukonkole a  affirmé avoir saisi, depuis septembre dernier, la Cour constitutionnelle pour inconstitutionnalité de ces deux documents qui risquent de mettre à la retraite de nombreux agents de l’Etat.

Pour Cossep, l’actuel ministre de la Fonction publique devait suspendre la poursuite de la réforme de l'administration au moment où le dossier est pendant devant la justice:

«Le 15 septembre 2015, la République a déposé son mémoire en réponse de la notification de la requête par la cour. A ce jour, la dite cour n’a pas encore pris son arrêt alors le ministre de la Fonction publique poursuit sans désemparer le programme lui légué par son prédécesseur».

Selon des informations du Cossep, l’actuel ministre de la Fonction publique, Pascal Isumbisho Mwapu s’apprête à publier les listes de candidats pour le concours aux postes illégalement créés par cet arrêt.

La secrétaire générale-adjointe redoute que la publication de ces listes suscitent des remous sociaux et perturbent la paix sociale en ce temps où le pays est à la recherche de la cohésion nationale.

« Il convient de lever cet équivoque, le Cossep ne s’oppose nullement au processus de réforme entamé depuis 2002 mais, plutôt au texte règlementaire pris par le ministre en violation de la constitution ainsi qu’à la manière de procéder dans la mise en œuvre des réformes», a poursuivi Louise Mukonkole.

La Radio okapi n'a pas pu joindre le ministre de la Fonction publique à ce sujet.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (101)
RDC (101)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (49)
FARDC (41)
Beni (31)
Monusco (29)
MLC (25)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (20)
Opposition (18)