La Référence Plus annonce: «Vie chère et social des Congolais, le gouvernement prend le taureau par les cornes»

La Référence Plus précise qu’il s’est agi d’une séance de travail axée sur la crise et le marché  et dont l’objectif était de «permettre aux membres du gouvernement ainsi qu’aux opérateurs  économiques de trouver les voies et moyens de combattre la hausse des prix des biens de grande consommation engendrés  ces derniers temps sur le marché.»

Toujours d’après ce tabloïd, le Premier ministre  a promis d’alléger les obligations des opérateurs économiques vis-à-vis de l’Etat et de leur faciliter  les moyens de transport.

Il a été également arrêté avec les ministres de l’Agriculture et de l’Economie qui participaient à cette réunion,  la résolution de promouvoir les activités agricoles et d’ouvrir les voies  d’évacuation des produits  agricoles  vers les grands centres de consommation, informe encore La Référence Plus.
Forum des As écrit,  à ce sujet: «Le gouvernement s’attaque au front social», en rappelant que le Premier ministre et ses hôtes  ont exploré ensemble les voies pour combattre la hausse des prix et faciliter l’évacuation des produits agricoles vers les grandes agglomérations.
Le même sujet est évoqué dans les colonnes de La Prospérité sous le titre «Opérateurs économiques mobilisés. Guerre ouverte contre la vie chère!»

«Les lamentations et autres jérémiades des Congolais autour du social sont désormais pris à bras-le-corps par le gouvernement de la République. Aussi, le Premier ministre Muzito Adolphe s’affiche-t-il à la ligne de front. Hier, lundi 14 février 2011, à l’Hôtel du gouvernement, des discussions ont eu lieu entre Adolphe Muzito et les opérateurs économiques des secteurs de grande consommation, des producteurs agricoles et des secteurs miniers. Il ressort, de ces échanges, que le chef du gouvernement s’en va-t-en guerre contre la vie chère et pour la baisse des prix des produits de grande consommation, de façon que les gagne petits et les démunis ne manquent de rien,» rapporte La Prospérité.

Présents à cette rencontre, les ministres de l’Economie nationale, Jean-Marie Bulambo, et de l’Agriculture, Norbert Basengezi, ont été instruits de mettre en place une commission chargée de formaliser un partenariat et d’élaborer un document de référence devant intégrer les obligations morales et les responsabilités des opérateurs économiques vis-à-vis du gouvernement et vice-versa, souligne le journal.

Les entreprises dans l’étau des politiciens

Dans un chapitre différent, bien qu’économique, Le Potentiel  se penche sur l’état de santé des entreprises publiques.

Ici, la vie n’est pas tout en rose parce  «Prises dans l’étau des politiciens, la magouille s’installe dans les entreprises publiques», constate Le Potentiel.
Malgré le processus de transformation, bouclé difficilement le 31 décembre 2010, les entreprises publiques sont loin d’afficher des signes de performance, écrit le quotidien. Elles ploient, dans la plupart de cas, sous le poids des pesanteurs politiques, obligées de s’allier à l’un ou l’autre allié de la Majorité au pouvoir, poursuit-il.
Politisées à outrance,  les chances de leur relance s’amenuisent au jour le jour, les condamnant à une mort certain, fait savoir le Potentiel.

Lundi 14 février 2011 devant la presse, la directrice des opérations de la Banque mondiale s’est plainte d’une réforme des entreprises publiques mal négociée. Dans tous les cas conclut la parution, la magouille bat son plein.
Economie et  magouille encore, Le Potentiel revient dans son édition de ce matin  sur l’«Affaire du Jet cloué à l’aéroport de Goma où  sept expatriés» seraient impliqués.

Selon le journal, le gouvernement congolais a affirmé avoir autorisé au parquet général de la République d’ouvrir une enquête judiciaire, à propos du Jet privé, en provenance du Nigeria, cloué, depuis bientôt 10 jours à l’aéroport international de Goma, dans le Nord-Kivu.

C’est le ministre de la Justice et des Droits humains, Luzolo Bambi qui l’a déclaré dimanche 13 février à Kinshasa.

A ce stade, l’enquête pré juridictionnelle du parquet est encore secrète, a indiqué le ministre de la Justice et des Droits humains.

Il faut attendre, d’après lui, l’issue de cette enquête pour déterminer les implications et les sanctions à prendre, rapporte Le Potentiel.

Enfin, en politique, Le Phare annonce un grand meeting que l’UDPS compte organiser  ce mardi 15 février.

«29 ans d’existence de l’UDPS, Etienne Tshisekedi parle aux Congolais»

Pour les détails, Le Phare indique que le président national de l’UDPS s’adresse ce mardi 15 février aux Congolais à travers les cadres et combattants du parti qu’il va réunir devant la permanence à l’entrée de la 10e rue Limete.

Le Phare croit savoir que Etienne Tshisekedi va retracer les grands moments de sa lutte pour la libération du peuple congolais, zaïrois hier, de la dictature de Mobutu.

Il ne va pas manquer, écrit encore Le Phare, de dresser le bilan de 50 ans d’indépendance et de parler de ses ambitions politiques, notamment de sa candidature à la magistrature suprême du pays.

Le Phare rappelle que l’UDPS a dû délocaliser son meeting à cause du refus des responsables de la Fikin  de l’accueillir dans leurs installations bien qu’un acompte ait été versé au titre de frais de location.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner