Le Phare: tirs nourris au bord du fleuve, un commando mystérieux chez Joseph Kabila

Revue de presse du 28 février 2011

L’attaque armée contre la résidence du président Joseph Kabila est à la une des journaux parus ce lundi à Kinshasa.

Le Phare: tirs nourris au bord du fleuve, un commando mystérieux chez Joseph Kabila

Le Phare rapporte que le ministre de la Communication et Médias, Lambert Mende Omalanga, est intervenu à deux reprises sur le plateau de la télévision nationale au cours du match de la Champion’s League d’Afrique entre V. Club et Ocan View de Zanzibar.

Lambert Mende a adressé son message en français et en lingala, précise le quotidien pour dire que six assaillants ont été tués, plusieurs autres ont été arrêtés, que la vie du chef de l’Etat n’est pas en danger et que la situation est sous contrôle.

Le Phare écrit dans les mêmes colonnes que le ministre Mende a laissé entendre que des enquêtes sont ouvertes au niveau des services de sécurité et de la justice pour connaître les tenants et les aboutissants de cette attaque armée.

Le journal rappelle néanmoins qu’il y a presque un mois, un commando tout aussi mystérieux avait attaqué l’aéroport international de la Loano, à Lubumbashi. Ce qui s’est passé à Kinshasa comme à Lubumbashi appelle une rapide clarification en cette année électorale pour la RD Congo, conclut Le Phare.

Forum des As souligne également le mystère de l’attaque de la résidence de Joseph Kabila et fait observer, concernant justement les enquêtes, que dans un passé récent, plusieurs dossiers n’ont jamais abouti. Exemples: feuilleton Eric Lenge, des affrontements entre les militaires de l’ancien vice-président Jean-Pierre Bemba et ceux des FARDC en 2006.

Cette fois-ci, espère Forum des As, des résultats de l’enquête annoncée de l’attaque de la résidence du chef de l’Etat dimanche le 27 février 2011 seront connus, la responsabilité des uns et des autres sera établie et les coupables seront sanctionnés.

La Prospérité : Kabila sain et sauf !

«Le miracle n’aura été d’aucun succès à l’initiative d’un commando qui a tenté, ce dimanche 27 février, d’ouvrir le feu contre la résidence de Joseph Kabila Kabange, vers le fleuve Congo, à la lisière de la Gombe,» lit-on, entre autres dans les lignes de ce journal.

«L’attaque, si brusque soit-elle, aura duré quelques minutes, voire quelques heures, avant que la panique qui s’est emparée des Kinois ne soit émoussée. Des échanges des tirs entre ce commando non autrement identifié et la Garde Républicaine auraient fait des victimes. L’on parle de plusieurs morts, sans pourtant en indiquer le nombre. Sans doute qu’on en saura un peu plus, dans les prochaines heures.»

L’Observateur dans son édito du jour s’interroge si, au vu de certains faits, comme celui d’hier à Kinshasa avec l’attaque de la résidence du président Joseph Kabila, les prochaines élections ne se dérouleront pas sous haute tension.

«On n’y est pas encore, mais des signes qui ne trompent pas nous invitent déjà à la prudence écrit l’éditorialiste qui souligne que si des correctifs appropriés ne sont pas apportés à temps, les élections qui viennent se dérouleront dans un climat des plus tendus.»

« Hier c’était Lubumbashi, où quelques inconnus ont occupé durant quelques heures l’aéroport, le deuxième du pays. Aujourd’hui, c’est non seulement au camp Kokolo, mais aussi à la résidence du chef de l’Etat que les inconnus ont fait quelques dégâts dont l’ampleur n’a pas encore été évaluée avec toute l’exactitude voulue.»

Le Potentiel : une tentative de coup d’Etat à Kinshasa

Le Potentiel revient aussi sur cette attaque surprise de la résidence du chef de l’Etat, le dimanche 27 février 2011, en début d’après-midi.  Des assaillants ont tenté une entrée en force en ce lieu hautement stratégique de la République. La Garde républicaine les a repoussés, écrit le journal. Le bilan fait état de six ou sept morts, selon des sources, un blessé grave, plusieurs arrestations, » précise le quotidien.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner