L’Avenir : "Les deux gros calibres hier à Goma, face-à-face Kabila-Tshisekedi"

Les quotidiens et journaux de la presse kinoise.Les quotidiens et journaux de la presse kinoise.

Les quotidiens et journaux de la presse kinoise.

Revue de presse de mardi 15 novembre 2011

L’Avenir indique que l’événement a eu un caractère exceptionnel. Selon le confrère, “Joseph Kabila a stigmatisé le discours incendiaire de la guerre, brandie en cas de non tenue des élections ou de défaite de ceux qui pensent avoir l’amour du Congo qu’ils ont pourtant détruit une quarantaine d’années durant”. Le candidat à sa propre succession est arrivé à Goma, capitale du Nord-Kivu le même jour que son challenger l’opposant Etienne Tshisekedi.

La Prospérité s’exclame qu’entre Kabila et Tshisekedi, le duel a été évité à Goma.

Selon la consœur, Nyiragongo n’a pas lâché les larves, lundi 14 novembre, à Goma. Cependant, le chef-lieu de la province du Nord-Kivu a vomi tout ce qu’elle a d’hommes, de femmes et enfants, déterminés tous à assister à un événement pré- électoral : l’arrivée de deux candidats les plus en vue de la présidentielle du 28 novembre prochain. Boutiques et commerces ont fermé.

D’après le récit de La Prospérité, Coiffé de son ‘‘éternel monyéré’’, sa casquette de tous les jours, habillé en Bazin, le lider maximo était accompagné de son épouse. A sa descente d’avion, Tshisekedi Etienne a brandi son ‘‘V’’ habituel, qui symbolise pour lui, la victoire.

Et le quotidien ajoute que Joseph Kabila, de son côté, est descendu de l’avion à 14h30’, accompagné de son épouse, et a eu juste le temps de saluer les officiels, avant d’entrer de pleins pied dans un bain de foule qui scandait les slogans favorables à sa candidature.

Le Potentiel indique que Goma a de la chance. Elle est la première ville, si pas la seule jusqu’ici, à accueillir en une seule journée, deux candidats à la course à la présidentielle. Et non pas de moindre, à savoir les 2 poids lourds de cette élection.

D’après le journal, c’est une première qui a surpris tout le monde. Simple coïncidence ? Hasard de calendrier ? Négociations en vue entre les deux candidats ? Autant d’interrogations qui alimentent des commentaires en sens divers, commente le journal.

Le Phare parle d’une leçon de tolérance.

D’après le confrère, contrairement aux craintes des Congolais et des observateurs étrangers déjà présents sur le territoire congolais, Kabila et Tshisekedi ont donné à la classe politique congolaise une mémorable leçon de tolérance politique.

Qui aurait pu croire que les combattants de l’UDPS et les militants de la MP (Majorité Présidentielle) et partis alliés pouvaient « cohabiter » pacifiquement dans les installations de l’aéroport de Goma ? Qui aurait pu parier sur une randonnée sans heurts de l’un et l’autre à travers les artères de cette ville ?

Surtout, qui aurait pu jurer que deux meetings organisés dans des sites voisins pouvaient se dérouler et se terminer dans le calme ?

Concernant les discours, L’Observateur rapporte que Tshisekedi s’est rendu au stade du Volcan où il a tenu un meeting devant une foule nombreuse.

Selon le confrère, Etienne Tshisekedi a dénoncé les antivaleurs telles que la corruption, le détournement, le clientélisme, la complaisance de la justice, l’intolérance qui ont caractérisé, selon lui, le règne du président Joseph Kabila.

Le confrère veut donc féliciter la population de Goma qui a fait preuve de “maturité politique en accueillant ces deux leaders dans le calme“.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner