Le Potentiel: « Marche des chrétiens, RDC-Occident : dangereuses escalades verbales »

Les quotidiens et journaux de la presse kinoise.Les quotidiens et journaux de la presse kinoise.

Les quotidiens et journaux de la presse kinoise.

Revue de presse de lundi 20 février 2012

Le Potentiel constate qu’entre le gouvernement congolais et l’Occident, c’est le «Je t’aime, moi non plus». Les dernières sorties médiatiques des ambassadeurs de l’Union européenne et de la France en RDC en disent long sur les écarts de langage existant entre les deux parties, croit savoir le quotidien.

Ces échanges, encore verbaux, note le quotidien, pourraient basculer vers un bras de fer, si jamais les divergences persistaient. « S’engager dans une zone de turbulences en cette période serait préjudiciable de part et d’autre », craint le journal.

Et le confrère de relever que l’interdiction de la marche du 16 février suivie de la répression sans ménagement des manifestants par la police n’a pas laissé indifférents les partenaires de la RDC.

Le Phare: « En marge de la marche du 16 février, qui manipule les Kuluna ? »

Jeudi  dernier, rapporte le quotidien,  à l’occasion de la marche des chrétiens qui tenaient à honorer la mémoire de ceux qui avaient été tués en 1992, on a vu des marginaux, des délinquants appelés Kuluna s’attaquer aux églises de Kinshasa.

Et Le Phare se poser la question : « Qui manipule ces jeunes gens ? » avant de rappeler qu’ils s’étaient mis en vedette avant les élections. Les voilà sur la sellette après les élections. « En tout cas, leur association avec la police nationale est très dangereuse pour l’avenir de la République », renchérit le confrère.

La Prospérité: « Affaire bureau provisoire, UDPS : Timothée Kombo Nkisi exclu ! »

Le quotidien révèle que 24 heures seulement après son installation à la tête du bureau provisoire de l’Assemblée nationale, en sa qualité de doyen en âge, Timothée Kombo Nkisi, 76 ans, n’est plus en odeur de sainteté avec son parti, l’UDPS. « Ce parti n’a pas vu d’un bon œil son rôle à l’ouverture de la session extraordinaire de la chambre basse du Parlement », indique La Prospérité.

Mais, plus compliqué ou intéressant, poursuit le journal, c’est de savoir que tous ces députés, élus sous la casquette de Tshisekedi, se sont dépensés ou ont dépensé de leurs propres moyens financiers, pour battre campagne.

« N’est-ce pas là une raison pour qu’ils tournent le dos à leur président national ? », s’interroge La Prospérité qui répond elle-même en affirmant : « Tout est possible ».

Voilà qui pousse l’éditorialiste de L’observateur à dire que: L’opposition risque de se tromper (lourdement).

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner