La Prospérité : « Invité de Didier Reynders, Tshisekedi décline l’offre ! »

Les quotidiens et journaux de la presse kinoise.Les quotidiens et journaux de la presse kinoise.

Les quotidiens et journaux de la presse kinoise.

Revue de presse de mardi 27 mars 2012

Le ministre Belge des Affaires Etrangères, Didier Reynders, est à Kinshasa depuis lundi 26 mars pour une visite officielle de 48 heures. Il est le premier officiel occidental à fouler le sol de la République démocratique du Congo, après les élections de novembre dernier, note La Prospérité.

M. Reynders arrive à Kinshasa dans un contexte de contentieux électoral où sa démarche est fortement critiquée par certains milieux politiques de son pays. Mais le ministre belge justifie sa visite par une phrase : « Je veux me mettre à l’écoute de tout le monde, poser des questions à mes interlocuteurs ».

Sceptique à cette démarche et sur ordre du lider maximo, l’UDPS aurait décliné son invitation. Ce qui pousse La Prospérité à s’interroger : « Qu’est-ce qui a été à la base de ce revirement ? »

La réponse, c’est Le Potentiel qui la donne en titrant : « L’UDPS refuse de rencontrer Didier Reynders ». Et les raisons, pour le confrère, le principal parti d’opposition contre Joseph Kabila estime qu’ « il s’agit purement et simplement d’une provocation de la part du chef de la diplomatie belge».

Et pourtant pendant la journée, relève le journal, à l’interne, une délégation de trois personnes était constituée pour prendre langue avec l’officiel belge. «Considérer que l’ordre d’arrivée ne changerait rien aux élections du 28 novembre 2011, c’est apporter un soutien public supplémentaire à Kabila, malgré les graves irrégularités dénoncées par tout le monde», précise un cadre de l’UDPS joint par le journal.

L’Observateur qui ne voit pas en cette visite une provocation signe: Didier Reynders en visite à Kinshasa: ” La Belgique veut relancer l’aide au développement en faveur de la RDC “.

Un autre sujet qui a alimenté la presse kinoise, c’est la question de la formation du nouveau gouvernement.

L’Observateur commence par s’interroger : « Le temps ne joue-t-il pas contre Kabila »

Le quotidien constate que près de quatre mois après les scrutins couplés de novembre 2011, la RDC est toujours sans gouvernement. L’équipe de Koyagialo qui n’est qu’intérimaire ne fait qu’expédier les affaires courantes et ne doit pas traiter des dossiers qui engagent l’Etat. Cet état de chose, note le journal, a comme conséquence le quasi arrêt du fonctionnement du pays. Et pourtant il y a de fortes demandes populaires qui exigent des réponses immédiates.

Voilà qui pousse l’Editorialiste de L’Observateur à titrer: Quinquennat, le compteur tourne !

Enfin, c’est La Référence Plus qui annonce des « nouvelles crises à la tour de Lingwala : les torchons brûlent à la RTNC »

Le journal rapporte que la direction générale et la délégation syndicale de la Radio télévision nationale congolaise s’empoignent sur l’augmentation de salaires attendus pour avril 2012 et le projet de mise en place jugé irrégulière en préparation au sein de la RTNC.

Selon La Référence Plus, une assemblée générale du personnel est convoquée aujourd’hui mardi 27 mars 2012 pour tirer au clair la situation.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner