La République : «Les étudiants congolais libérés en Inde, Les magasins des Indiens ouvrent ce matin»

Des étudiants congolais escortés par la police indienne après une bagarre survenue samedi 15 juin à Jalandar-Penjab avec des Indiens (Photo droits tiers)

Revue de presse kinoise du 20 juin 2013

Le journal La République affirme que le gouvernement indien a joué diligemment à l’apaisement en libérant, mercredi 19 juin, 17des 21 étudiants congolais arrêtés en Inde, selon une annonce de l’ambassadeur de l’Inde en RDC, Manohar Ram.

Le diplomate indien a aussi annoncé la mise en liberté provisoire, le lendemain, des 4 Congolais restants, avant l’issue de la procédure judiciaire qui fera classer cette affaire, renchérit Le journal.

De son côté, Le Potentiel parle d’une démonstration de l’Unité de la RDC qui a aboutit à la libération de ces jeunes étudiants.

Les manifestations qui ont eu lieu à Kinshasa suite à ces arrestations donnent la preuve de l’unité indétrônable de la RDC, qui a permis un heureux dénouement de cette affaire, estime le confrère, qui ajoute que la tension devrait baisser d’un cran entre New Delhi et Kinshasa.

Pour le canard, cette affaire, qui prouve à suffisance que le Congo reste « un et indivisible », devrait servir de déclic pour un éveil véritablement national.

«Les metteurs en scène du plan de balkanisation devraient vraisemblablement revoir leur calcul», conclut Le Potentiel.

Sur un autre sujet, le quotidien du groupe L’Avenir évoque une panique générale au M23, Sultani Makenga étant entre la vie et la mort.

Selon le journal, le chef militaire aurait été touché dans une embuscade organisée par les combattants des Forces pour la défense des intérêts des peuples Congolais (FDIPC).

Le Général Makenga a été dépêché d’urgence à Sambya hospital, vers Kampala, puis transféré dans un autre hôpital jusque-là inconnu, explique le quotidien.

Par ailleurs, selon une information livrée par Le Potentiel, Kinshasa refuse désormais de poursuivre les discussions avec ce groupe rebelle.

«Alors que le M23 a déjà dépêché à Kampala ses délégués au dialogue, ceux de Kinshasa se font encore attendre, cette dernière paraît exclure toute possibilité de dialogue avec le M23, préférant s’entretenir directement avec la médiation ougandaise», explique le journal.

Ragaillardi par le déploiement, déjà effectif, de la brigade spéciale d’intervention des Nations unies, Kinshasa ne trouverait plus d’intérêt à poursuivre les pourparlers avec le M23, poursuit le quotidien, prédisant une impasse quant à l’issue des pourparlers de Kampala.

Lire aussi sur radiookapi.net :

La Prospérité : « Ceni : remise-reprise bloquée ! »

Forum des As : «Après le coup de balai à la Justice et la DGM, bientôt les FARDC et la Police nationale»

Forum des As : «Félix Tshisekedi, Mbusa Nyamwisi, Diomi Ndongala… radiés de la Chambre»

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner