La Prospérité : « Groupe parlementaire UNC et alliés : Justin Bitakwira démissionne ! »

Justin Bitakwira, député national de l’opposition (Ph. Vital-Kamerhe.com)

Revue de presse kinoise du mercredi 14 mai 2014

La Prospérité titre ce mercredi sur la démission du président du groupe parlementaire de l’opposition UNC et Alliés, Justin Bitakwira. Ce dernier a annoncé sa démission dans une correspondance adressée au président de son parti l’Union pour la nation congolaise (UNC), Vital Kamerhe.

Le journal révèle les raisons de ce départ et indique que Justin Bitakwira se dit «calomnié et humilié» dans ce groupe, malgré son statut de président. Mais l’intéressé précise qu’il reste membre de l’UNC.

Depuis un certain temps, rapporte le quotidien, Justin Bitakwira se serait effacé à la tête de son groupe parlementaire.

Le journal estime que cette démission laisse supposer qu’il existait un malaise dans la maison UNC & Alliés.

L’Avenir fait sa une sur la même information. Le journal croit savoir que l’élu d’Uvira dans le Sud-Kivu n’était plus en odeur de sainteté avec ses anciens collègues du parti à cause de la création de son école du parti, dénommée « Académie consciente ».

Le quotidien révèle que cette école avait été mal jugée par ses anciens collègues du parti qui craignaient qu’il ne prenne tout le monde en otage et instaure la pensée unique.

L’Avenir indique que cet épisode révèle que le parti cher à Vital Kamerhe est poursuivi par un signe indien.

En effet, commente le journal, cette démission est la énième après celle de Thierry Betuwa Tshituka Bushala Bwamba et de Mme Martine Bukasa, respectivement ancien représentant de l’Union pour la Nation Congolaise en Norvège ; ancien membre du collège des fondateurs de l’AFDC et Vice-président national en charge du Kasaï-Oriental et ancien conseiller principal financier du Gouverneur Dominique Kanku, puis Présidente de la Ligue des femmes de l’UNC.

Pour sa part, Forum des As revient sur l’affaire des comptes du gouvernement dans les banques commerciales.

Le quotidien affirme que cette affaire s’avère plus politicienne que technique. Certains parleraient même des dessous des cartes à peine voilés, commente le confrère.

Forum des As dit craindre qu’un exercice parlementaire de contrôle classique tourne à un règlement des comptes politiciens sur fond de la pratique bien de chez nous : le fameux « Otes-toi de là, que je m’y mette ».

Tout se passe comme si par Kitebi, la cible serait le Premier ministre en personne, analyse le journal. Reste que ce qui a tout l’air des maneouvres politiciennes risque de porter un coup dur à la crédibilité du pays, désespère le quotidien.

Dans ses colonnes, La Prospérité s’intéresse aussi au processus électoral. Le journal revient sur la rencontre entre le patron de la Monusco et le président de la commission électorale.

Les navettes de Martin Kobler au siège de la CENI ne se font plus compter, fait remarquer le quotidien pour qui ces vas-et-viens révèlent l’engagement de la communauté internationale à accompagner le processus électoral en cours en RDC.

Martin Kobler n’est pas le seul élément de la communauté internationale qui s’illustre dans ce domaine, écrit le journal, rappelant que la semaine dernière, c’était le Secrétaire d’Etat Américain, John Kerry, qui a promis à Malumalu un soutien financier des USA à hauteur de 30 millions de dollars et insisté sur l’urgence d’accélérer le processus.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner