Uvira : cholera, 44 nouveaux cas en moins de 5 jours

44 nouveaux cas ont été enregistrés à l’hôpital général en moins de 5 jours depuis le nouvel an, et 160 pour le seul mois de décembre. A la zone de santé, on explique cette recrudescence par le manque d’eau potable, du aux coupures du courant électrique, rapporte radiookapi.net

Le centre de traitement de cholera de l’hôpital général d’Uvira accueille en moyenne 10 malades par jour. Ces malades proviennent en majorité des quartiers non connectés au réseau de distribution d’eau potable de la Regideso. Certains malades n’ont tout simplement pas les moyens de s’abonner à la Regideso. D’autres subissent les conséquences des coupures intempestives de courant.

La zone de santé multiplie des efforts depuis décembre dernier pour maîtriser ces nouveaux cas de choléra. Elle se plaint cependant que les règles d’hygiène ne puissent être appliquée sans eau potable.

Le responsable de la Regideso/Uvira, Bonne Année Wampamayi, propose l’utilisation du chlore « Uzima » pour désinfecter l’eau puisée dans les rivières ou le lac Tanganyika. « Le chlore Uzima est un chlore préparé dans les mêmes conditions chimiques que nous utilisons dans nos usines à la Regideso. Nous encourageons la population à pouvoir utiliser le chlore Uzima pour se préparer une eau de boisson qui pourra répondre aux besoins des ménages pendant le moment où la Regideso a des difficultés pour livrer de l’eau sur son réseau. »

Le chlore Uzima est une production locale de l’ONG Antenna Technologie, financée par Pool to found. 25.000 ménages de la cité d’Uvira et de la plaine de la Ruzizi ont été sensibilisés depuis 3 mois à l’utilisation de ce purifiant d’eau.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner