Front social : le gouvernement met en place un cadre de dialogue permanent

Antoine Gizenga, ancien premier ministre de la RDC

Antoine Gizenga, ancien premier ministre de la RDC

Tous les conflits sociaux professionnels en RDC seront désormais réglés par une structure mise en place par le gouvernement : le Cadre permanent du dialogue social (CPDS). Il s’agit particulièrement des conflits entre les agents et fonctionnaires de l’Etat et les employeurs, aussi bien des secteurs public, paraétatique que privé, indique radiookapi.net

La cérémonie de l’installation de cette structure s’est déroulée lundi à Kinshasa, dans un hôtel de la place, sous la présidence du ministre d’Etat près le président la République. Elle est composée de 56 membres répartis en 4 groupes (14 par groupe), issus de trois parties chargées de gérer le CPDS, la partie du gouvernement, de l’employeur et des employés.
Le premier ministre Antoine Gizenga qui a institué cette organisation, est lui même le président du bureau. Il devra à l’installation de CPDS répondre positivement et rapidement les problèmes des salaires des médecins, des enseignants, des pensionnés dont les revendications n’ont toujours pas trouver des solutions. Ainsi en a fait savoir monsieur Nkulu, ministre d’Etat près le président de la République.

Les membres des différents syndicat des travailleurs de la RDC ont salué l’initiative d’existence de CPDS. Mais, n’attendent que des actes concrets pour juger de l’importance de l’initiative du gouvernement. Une initiative qui doit éviter la grogne sociale, des grèves et de manière à encourager la productivité dans le monde du travail, ont-ils précisé.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner