Nyamilima : encore une attaque des FDLR à Buhamba et Kihito, 3 morts

Nyamilima

Nyamilima

Trois personnes assassinées et une autre blessée, c’est le bilan d’une attaque armée d’un groupe des bandits non encore identifiés dans les villages de Buramba et Kihito du groupement de Binza, à plus de 100 kilomètres au nord-est de la ville de Goma. Cette attaque est la deuxième après celle intervenue mardi à Nyamilima sur ce même axe, rappelle radiookapi.net

Les deux villages ont été attaqués simultanément par un groupe de bandits identifiés par certains témoignages comme faisant partie des FDLR. A Buhamba, les bandits sont arrivés vers 16 h 30, rapportent des sources administratives, dans le but de libérer une vingtaine des leurs arrêtés et gardés à vue depuis trois jours au cachot de la police de Buhamba. Les éléments de la police, en petit nombre et sous équipés, n’ont pas pu faire face à cette attaque. Ils n’avaient d’autre choix que de se retrancher.
Le chef du village a été assassiné dans cette attaque et une autre personne a été blessée. Des maisons ont été systématiquement pillées. Le poste de police de Kihiko, à 17 kilomètres de Nyamilima, a été également la cible de ces hommes armés. Des sources policières affirment que deux enfants ont reçu des balles et ont succombé quelques minutes après à leurs blessures.

Une fois saisies de la situation, les forces de la Monuc basées à Nyamilima, se sont déployées sur place pour sécuriser la population.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner