Nord-Kivu: trois cents familles de retour à Ntoto

Goma, Territoire de Walikale village de Ntoto – 20 aout 2015 Plus de 300 familles déplacées sont déjà retournées chez elles, deux semaines après l’installation de la base opérationnelle temporaire de la MONUSCO dans la localité. Photo MONUSCO/ Myriam Asmani

Plus de trois cents familles sont retournées à Ntoto dans le groupement Waloa-Uroba (Nord-Kivu) une dizaine de jours après l'installation de la base opérationnelle temporaire de la Monusco dans cette localité, en proie aux affrontements entre groupes Maï-Maï. Le commandant adjoint de la Force de la Monusco y a conduit jeudi 20 août une mission d'évaluation. 

Les retournés de Ntoto vivent autour de la base temporaire de la Monusco où, selon eux, la sécurité est relativement assurée.

Après près de 9 mois d'affrontements entre groupes armés, les habitants de la localité sont démunis. Ecoles, postes de santé et habitations ont été pillés. D'autres maisons ont été incendiées. Ces habitants se disent abandonnés par l'Etat. 

« C'est depuis le 5 décembre que nous souffrons de cette guerre entre groupes armés. Ce qui nous fait plus de peine, c'est de voir que pendant tout ce temps de souffrance, de torture et de viol, nous avons été abandonnés par nos autorités », témoigne un habitant.

La population a présenté ses doléances au commandant adjoint de la force de la Monusco qui a promis d'en faire rapport « à qui de droit ». Mais pour le général Jean Baillaud, tout devrait commencer par la stabilisation de la région.

« Il y a une amélioration sécuritaire mais la situation n'est pas réglée. Et donc, la raison de notre présence c'est avant tout de pouvoir faciliter l'engagement et la poursuite d'un processus de résolution de problème et de sécurisation durable de la région », a déclaré le numéro 2 de la force de la Monusco.

Les habitants et les leaders locaux de Ntoto souhaitent voir restaurer l'autorité de l'Etat dans leur localité encore occupée par les Maï-Maï Kifuafua.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner