Tshopo: plus de 300 morts dans des naufrages des baleinières entre 2009 et 2015

Moteur hors bord d’une pirogue flottant sur le fleuve Congo. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Plus de 300 morts et plusieurs dégâts matériels importants ont été enregistrés, entre 2009 et 2015, dans des naufrages des baleinières survenus sur le tronçon fluvial Lokutu-Kisangani (Tshopo).

Les ressortissants de Lokutu, en territoire de Basoko, ont livré ce bilan au cours d'une assemblée générale, organisée vendredi 28 août, à Kisangani, chef-lieu de la Tshopo.

Ils ont indiqué que le dernier de ces naufrages remonte au 18 août 2015 avec la baleinière «Don de Dieu» qui avait pris feu en pleine navigation, sur le fleuve Congo.

Les habitants de Lokutu attribuent ces naufrages aux armateurs qui, selon eux, ne respectent pas la réglementation  en vigueur sur le fleuve.

A (re) Lire: Isangi: 20 morts recensés dans les naufrages de baleinières en 2013, selon la société civile locale

Ils fustigent également l'indifférence des autorités du secteur fluvial face à ces noyades à répétition et dénoncent le manque de contrôle technique de ces engins flottants.

«Ces défaillances techniques sont à la base des accidents récurrents des baleinières pendant la navigation», ont dénoncé les ressortissants de Lokutu dans un mémorandum adressé au gouverneur de province.

Ils demandent par ailleurs au gouvernement central de mettre à la disposition de cette population, d'autres moyens de transport en commun sécurisants au lieu de la laisser à la merci des privés.

Le gouvernement provincial de la Tshopo a été recommandé à réhabiliter les routes Lokutu-Kisangani, via Isangi et Basoko-Kisangani et via Yangambi, afin de désengorger la voie fluviale qui est beaucoup sollicitée.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner