Mambassa : un député accuse les services d’état d’importuner la population

Le point A en rouge, le territoire de Mambasa, dans la Province-Orientale (RDC)

Le député nationale Abdalah Penembaka accuse les  agents de l’ordre affectés  sur le tronçon routier  Bafabangu et Nyanya , deux villages du territoire de Mambasa,  à 300 kilomètre au sud-ouest de Bunia dans la Province de l`Ituri, des tracasseries  sur la population. Il l’a dit jeudi 10 septembre à Radio Okapi.

Il s’agit des services de l`Etat comme la police de circulation routière (PCR),   de la Direction générale des recettes de l’ancienne Province Orientale (DRPO), des Renseignements militaires (ex Détection militaire des activités anti-patrie, DEMIAP ainsi que  le transport et Voie de communication(Transcom).

 L’élu national qui vient de parcourir  cette route qui  dénonce  l’érection de huit barrières sur cet axe routier. « A chaque barrière ,ces services  exigent le payement d’un  montant allant de 500 FC(0.55 dollars américains) à 1000 Fc (1.10 dollars américains) avant d’obtenir l’autorisation de franchir la barrière. Ces frais sont imposés aussi bien aux voyageurs qu’aux paysans qui se rendent au champ. Les cultivateurs qui fréquentent cette route ne se rendent pas aux champs s’ils ne disposent pas des frais exigés.

Abdalah Penembaka appelle les autorités  de l’administration territoriale et des  militaires de se saisir de cette situation pour  que les auteurs soient déférés  devant la justice, « Sinon la population se prendra en charge », menace-t-il.

Les responsables  civiles et militaires promettent de s`enquérir de la situation pour prendre des décisions.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner