Nord-Kivu : le Japon finance un projet de réintégration des enfants sortis des groupes armés

Un enfant soldat photographié le 6 janvier 2015 à Aveba, dans la Province Orientale de la RDC. Photo MONUSCO/Abel Kavanagh

Le Japon finance à hauteur de 4 millions de dollars américains un programme de réintégration communautaire des enfants sortis des groupes armés et des enfants vulnérables dans le cadre du programme de Désarmement, Démobilisation et Réinsertion (DDR) en territoire de Rutshuru (Nord-Kivu). L’ambassadeur du Japon en RDC, Shigeru Ushio, et la directrice pays du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) ont signé cet accord mercredi 7 octobre à Kinshasa.

Ce programme permettra de réinsérer 328 enfants et assurer la formation professionnelle des jeunes vulnérables.

Shigeru Ushio souligne que la femme et les enfants constituent les priorités de la diplomatie japonaise.

«La priorité de la diplomatie japonaise maintenant c’est la femme. En plus de cette catégorie, on ajoute les enfants. Mais la priorité des priorités, c’est le DDR. Nous voulons l’intégration des enfants soldats et de leurs familles», a affirmé l’ambassadeur du Japon en RDC.

Ce projet conjoint coordonné par le PNUD, réunit le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), le Programme alimentaire mondial (Pam), l’ONU-femme, le Bureau de la Représentante spéciale du chef de l’Etat pour la lutte contre les violences sexuelles et l’Institut national de préparation professionnelle (INPP).

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner