RDC: Joseph Kabila nomme les commissaires spéciaux de nouvelles provinces

Carte des vingt-six provinces de la République Démocratique du Congo après le découpage territoire de 2015.

Le président de la République, Joseph Kabila Kabange, a nommé jeudi 29 octobre les commissaires spéciaux qui devront diriger les nouvelles provinces issues du démembrement. Chaque commissaire est secondé de deux adjoints. L’un chargé des questions politiques et l’autre des questions économiques.

Ils sont notamment chargés de doter les nouvelles provinces « d’une administration, des services techniques et des infrastructures minimales pour pouvoir créer les balises nécessaires favorables à l’arrivée de nouveaux gouverneurs ».

Les commissaires spéciaux nommés sont :

  1. Bas-Uélé : Antony Yenga
  2. Equateur : Roger Muamba Mombenza
  3. Haut-Katanga : Félicien Katanga Lokunda
  4. Haut-Lomami : Raymond Mande Mutombo
  5. Haut-Uélé: Célestin Bondomiso
  6. Ituri : Jefferson Abdallah
  7. Kasaï : Marc Manyanga
  8. Kasaï-Central : Alex Kande
  9. Kasaï-Oriental : Alphonse Ngoyi Kasanji
  10. Kwango : Larousse Kabula Mavula
  11. Kwilu : Mbala Mbala Kasongo
  12. Lomami : Patrice Kamanda
  13. Lualaba : Richard Muyej
  14. Maï-Ndombe: Gentiny Ngobila Mbaka
  15. Mongala: Marceline Mondjiba
  16. Nord-Ubangi: Mme Marie-Thérèse Gerengbo
  17. Sankuru: Bertold Ulungu Ekunda
  18. Sud-Ubangi : Robert Kolonga
  19. Tanganyika : Richard Ngoyi Kitangalaa
  20. Tshopo : Jean Tokole Ilongo
  21. Tshuapa : Cyprien Loboto.

Le directeur adjoint du cabinet du ministre de l’Intérieur, Albert Paka, a déclaré le 17 octobre courant que les commissaires spéciaux ne formeront pas de gouvernement pour diriger ces provinces. Ils travailleront avec des cabinets restreints. 

Le gouvernement a décidé, depuis le 18 septembre dernier, de nommer les commissaires spéciaux et leurs adjoints pour administrer les provinces nouvellement créées.

Cette option a été levée pour se conformer à l'arrêt de la Cour constitutionnelle l'enjoignant de prendre des dispositions transitoires et exceptionnelles en vue de faire régner l'ordre public, la sécurité et assurer la régularité ainsi que la continuité des services publics dans les nouvelles provinces, la Ceni n'ayant pu organisé l'élection des gouverneurs de ces provinces.

La République Démocratique du Congo est passée de onze à vingt-six provinces depuis le mois de juillet dernier.

Le processus d’installation de 26 nouvelles provinces est issu du compromis politique du Dialogue entre Congolais de Sun City, en Afrique du Sud.

La constitution de 2006 prévoyait que les vingt-six provinces soient installées dans un délai de 36 mois après sa promulgation. Ce qui n’a pas été respecté. Le processus de démembrement actuel des provinces ne concerne pas le Nord, le Sud-Kivu, le Maniema, Kinshasa et le Bas-Congo.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Elections (62)
Ebola (62)
Ceni (62)
RDC (57)
FARDC (55)
élection (47)
Monusco (46)
Beni (38)
ADF (36)
FCC (33)
Caf (29)
Opposition (28)
Vclub (26)
Léopards (20)
Mazembe (17)
Linafoot (17)