Kalemie: les parents rejettent les frais exigés pour la reconstruction des écoles

Une vue de la ville de Kalemie. Radio Okapi/François-Xavier MYBE

Les  comités de parents d’élèves des écoles conventionnées catholiques ont protesté samedi 31 octobre à Kalemie (Tanganyika) contre la perception d’argent par leur association (Apec), au motif de réhabilitation des bâtiments scolaires. Dans certaines écoles, chaque élève doit payer à cet effet environ un dollar américain.

A l’origine de la revendication de ces parents, l’imposition de la perception  de 1000 francs congolais (environ un dollar américain) à chaque élève dans toutes les écoles conventionnées catholiques  du diocèse de Kalemie-Kirungu. Ce montant est directement perçu par l’Association des parents des écoles catholiques sous prétexte  de réhabilitation  de tous les bâtiments des écoles du ressort.

Cette action est complètement rejetée par les comités de parents des écoles conventionnées catholiques de Kalemie.

Un des manifestations a expliqué:

«Nous, comme membres de comité des parents et membres de droit de l’association de parents des écoles catholiques, nous avons dit non, parce que ces frais qui ont été créés, sont en dehors de frais fixés par le ministre. Il y a un arrêté ministériel  qui fixe les frais que les parents doivent payer. Donc, nous avons compris que les frais créés pour la création de cette structure  étaient en dehors de l’arrêté ministériel. Nous avons dit non».

Le chef de sous division provinciale de l’enseignement primaire, secondaire et initiation à la nouvelle citoyenneté, Alphonse Nyembo Kitenge, a reconnu les faits. Selon lui, ce genre des frais se fixe par école, mais après un compromis entre toutes les parties concernées pour éviter un remous social.

Il a par ailleurs assuré avoir exigé la suspension toute perception d’argent non conforme à cet arrêté ministériel. «Nous allons demander à l’association d’arrêter [cette opération], afin que l’on mette de point sur la situation», a-t-il annoncé.

Dans certaines écoles conventionnées catholiques, la perception de ces 1000 francs, voire plus, se poursuivait samedi; malgré la mesure de suspension prise par le chef de division.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner