Matadi: accrochages entre policiers et grévistes du secteur routier

Ville Portuaire de Matadi. Ph Don John Bompengo

Des échauffourées ont éclaté dans la nuit de jeudi à vendredi à la place Mzee Laurent-Désiré Kabila à Matadi au Congo Central entre les éléments de la Police nationale congolaise (PNC) et les grévistes du secteur routier. Pour cause, les conducteurs et convoyeurs en grève ont bloqué un convoi du véhicule de l’entreprise Trans Gazelle en route pour Kinshasa, estimant que les  chauffeurs poids lourds de cette entreprise n’ont pas respecté le mot d’ordre de la grève. Dans une déclaration faite samedi 21 novembre à Radio Okapi, le président de la Force ouvrière du Congo (Forc), André Tshikoj, a sollicité l’appui du Gouvernement pour qu’une solution soit  trouvée à cette situation.

«A 2heures du matin, la police a tiré des coups de feu, a tabassé des chauffeurs. Nous avons des chauffeurs qui ont des chocs, qui sont blessés, qui ont perdu des téléphone, etc. », a témoigné André Tshikoj.

Interrogé sur les causes de ces accrochages, il a réagi : «Parce qu’on voulait forcer le passage des véhicules Trans Gazelle, qui est dans des problèmes avec les travailleurs. Depuis lundi, Trans Gazelle brave les grévistes pour faire passer ses véhicules nuitamment, escortés par la police.»

Vous pouvez suivez  le témoignage du président de la Force ouvrière du Congo ici :

 /sites/default/files/2015/04._211115-p-f-matadi_echaufoures_policiers_et_grevistes_tshikoj_le_bon.mp3

André Tshikoj a par ailleurs appelé à l’implication du Gouvernement pour le dénouement cette situation. Il a également sollicité des moyens  financiers  pour permettre à la commission qui avait été mise en place à Kinshasa, pour le suivi de l’application du protocole d’accord du 19 février 2013, de descendre à Matadi.
 
Les efforts de Radio Okapi pour avoir la réaction du commissaire supérieur de la Police nationale congolaise au Kongo Central sur ces échauffourées sont restés vains.
 
Les chauffeurs poids lourds exploitant l’axe Matadi-Kinshasa observent, depuis lundi 16 novembre, une nouvelle grève. Ils revendiquent l’application du protocole d’accord du 19 février 2013 qui prévoit notamment un salaire de 375 dollars américains, pour le chauffeur, et 200 dollars américains, pour le convoyeur.
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (104)
RDC (103)
Elections (89)
Ebola (85)
élection (46)
FARDC (39)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (20)
Opposition (18)