RDC: le Sénat vote le projet de budget 2016

Des sénateurs lors d’une session à la chambre haute du parlement à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le projet de budget de l’exercice 2016, chiffré à un peu plus de 8 milliards de dollars américains, a été adopté jeudi 10 décembre au Sénat. Le président de la commission économique et financière de la chambre haute du Parlement, le professeur Mabi Mulumba, a précisé qu’il n’y avait pas de « divergences majeures » entre  le texte qui a été validé le mercredi 28 octobre dernier par l’Assemblée nationale et celui adopté au sénat. Le seul point à harmoniser se situe au niveau des conditions d’affectation des recettes additionnelles que les députés avaient introduites dans cette loi des finances 2016 proposée par le gouvernement.

« Ces recettes additionnelles sont affectées à des dépenses contraignantes, du moins une partie, alors que ces recettes sont aléatoires selon les services d‘assiettes qui doivent les recouvrer. Donc ils ont donné trop des conditions qui supposent qu’on ne pourrait pas réaliser ces recettes » a indiqué Mabi Mulumba à Radi Okapi. 

Le Sénat a par ailleurs proposé que ces recettes additionnelles soient affectées au secteur d’investissements en lieu en place des secteurs de rémunération et de fonctionnement suggérés par la chambre basse du Parlement, a poursuivi Mabi Mullumba.

Par ailleurs ce budget, a-t-il précisé, tient compte de la mauvaise conjoncture des cours  des matières premières, l’économie de la RDC étant basée en grande partie sur ses richesses du sous-sol.

Fin octobre dernier, lors de la présentation et la défense de cette loi des finances 2016 à l'Assemblée nationale, le Premier ministre Augustin Matata Ponyo avait estimé que ce budget 2016 était réaliste.

Il avait par ailleurs indiqué que le budget 2016 était équilibré en dépenses comme en recettes à 8 437,4 milliards de francs congolais (9 121 011 021 USD) contre 8 496,3 milliards de francs en 2015 (9 184 794 315 USD). Soit une baisse de 63 783 294 USD. La principale cause de cette régression par rapport au budget 2015 est, selon lui, la baisse des cours des matières premières dont la RDC est productrice et exportatrice.

Après le vote de cette loi des finances au Sénat, selon le président de la commission économique et financière du Sénat, le texte sera harmonisé entre les deux chambres du Parlement pour proposer un texte définitif à promulguer par la chef de l’Etat.

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (169)
Ebola (63)
FARDC (48)
Kinshasa (29)
Beni (29)
FCC (29)
Ceni (29)
Unpc (26)
UDPS (25)
Corruption (24)
Monusco (22)
Sécurité (21)
Butembo (21)
élection (19)
Yumbi (18)
CSAC (18)