Lubumbashi: l’Unadef dénonce l’interdiction de sa manifestation par la mairie

Palais de justice à Lubumbashi (Katanga)

L’Union nationale des démocrates fédéralistes (Unadef), fédération du Katanga, dénonce l’interdiction, jeudi 17 décembre,  par la mairie de Lubumbashi de la manifestation organisée par ses militants pour  accueillir son président, le député Christian Mwando. Selon  Aggée Matembo, coordonnateur interfédéral de ce parti politique, la décision du maire de Lubumbashi  est une violation flagrante de la Constitution.
 
Aggée Matembo a déclaré à Radio Okapi :
 
«Nous avons procédé à ce que l’on appelle l’information à l’autorité locale. Mais l’Unadef est surprise la veille d’apprendre que la mairie a refusé que cet accueil puisse se faire. Notre indignation s’explique dans le sens d’une violation fragrante  de la liberté de manifester, de la liberté d’expression qui sont garanties par notre constitution.»
 
Les membres de l’Unadef ont le droit d’exercer toutes les dispositions qui leur sont reconnues par notre constitution, selon lui. L’Unadef entrevoie déposer une plainte parce que le parti n’accepte «qu’une manifestation d’un élu de Lubumbashi puisse être étouffée.»
De son côté, la mairie a  jugé inopportune l’organisation de cette manifestation, estimant que le député Christian Mwando rentrait chez lui à Lubumbashi pour les vacances parlementaires et que cette rentrée ne pouvait être l’objet d’une quelconque manifestation publique.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner